Monde

Rigueur: le gouvernement britannique va vendre ses bons vins

Temps de lecture : 2 min

Artistic view of two glasses of wine, Amanda Velocet's Blog, wikimedia.
Artistic view of two glasses of wine, Amanda Velocet's Blog, wikimedia.

Le gouvernement britannique, qui a lancé un plan de rigueur de grande ampleur, cherche à montrer le bon exemple par tous les moyens, même si cela veut dire renoncer au bon vin. Le Foreign office (le ministère des Affaires étrangères), envisage en effet de vendre une partie de son stock de bons vins destinés à être offerts aux responsables étrangers en visite officielle et les remplacer par des bouteilles moins cher, rapporte Reuters.

Le projet pourrait permettre d’économiser 500.000 livres d’argent public (573.000 euros) selon le Foreign office, qui justifie ainsi sa décision de garder sa cave à vins (et non pas de tout vendre) en cette période de rigueur économique. La valeur totale de la cave à vins avoisine les deux millions de livres.

Henry Bellingham, un haut responsable du Foreign office, a déclaré:

«J’ai sérieusement pensé à supprimer la cave, mais toute indique que nous allons économiser l’argent des contribuables en gardant la cave et en la réformant pour que le vin que nous achetons soit autofinancé par les ventes.»

Le plan de rigueur britannique a pour objectif de réduire les dépenses de 81 milliards de livres sur les quatre prochaines années.

Slate.fr

Newsletters

La Thaïlande explose le tourisme mondial (et son écosystème)

La Thaïlande explose le tourisme mondial (et son écosystème)

Le tourisme fait la fortune du pays en même temps qu'il en dévaste la faune et la flore.

Le grand bond vers l'espace de la Chine

Le grand bond vers l'espace de la Chine

Alors que Pékin fêtera les dix ans du premier voyage d'un taïkonaute dans l'espace le 15 octobre, l'Administration spatiale chinoise peaufine les contours de son programme lunaire.

Ce qu'il y a derrière le schisme orthodoxe entre Russie et Ukraine

Ce qu'il y a derrière le schisme orthodoxe entre Russie et Ukraine

C'est plus qu'une simple guerre de clochers.

Newsletters