France

Autour de l'affaire DSK

Slate.fr, mis à jour le 16.05.2011 à 13 h 10

La Une de Libération du 16 mai 2011 (DR)

La Une de Libération du 16 mai 2011 (DR)

Analyses, réactions, développements, décryptage de la couverture médiatique... Tour d'horizon de quelques articles consacrés à l'affaire DSK ces dernières heures:

Quand DSK évoquait une fausse accusation de viol [Libération, payant] Le quotidien raconte un déjeuner parisien avec le directeur général du FMI fin avril, au cours duquel ce dernier aurait affirmé redouter des mauvais «coups» de Guéant et aurait évoqué ses trois principales difficultés à surmonter durant la campagne: «Le fric, les femmes et ma judéité.» Sur ce deuxième point, il imaginait un scénario: «Une femme [qu’il aurait] violée dans un parking et à qui on promettrait 500.000 ou un million d’euros pour inventer une telle histoire.»

La mise au point de Jean Quatremer [Les Coulisses de Bruxelles] Le journaliste de Libération Jean Quatremer, qui avait été critiqué en juillet 2007 pour avoir écrit un article sur l’attitude de DSK envers les femmes, revient sur cet épisode: «Pour l’avoir écrit en juillet 2007, sur ce blog, j’avais encouru les foudres de certains de mes collègues et d’une partie de la classe politique, sans parler de quelques internautes, qui estimaient que j’empiétais sur la "vie privée" d’un politique. Un argument que j’estime irrecevable.» Il considère aussi que certaines réactions à l’affaire «n’honorent pas leurs auteurs» et rappellent «les années 70 où on affirmait que les femmes violées affabulaient la plupart du temps et qu’elles avaient dû le chercher».

Paris estime que DSK n’a pas l’immunité [L’Elysée côté jardin] Selon le journaliste du Monde Arnaud Leparmentier, l’Elysée considère pour l’instant que DSK ne bénéficie pas d’une immunité de fonction. «Rien ne nous permet de dire qu’il dispose d’une immunité et les Américains ont considéré qu’il n’en avait pas», lui a expliqué un responsable politique français. Paris s’interroge notamment sur le statut du FMI et sur le champ des faits d’une éventuelle immunité.

Christine Lagarde en piste pour le FMI [Felix Salmon] Selon le blogueur économique de l’agence Reuters Felix Salmon, la cause est entendue: «Christine Lagarde deviendra la première femme à occuper le poste de directeur général du FMI.» Le blogueur estime que le fait que la France a occupé la direction générale de l’institution pendant 26 des 33 dernières années pourrait la desservir, mais trouve aussi des faiblesses du côté des autres candidats possibles (l’Israélien Stanley Fischer, l’Egyptien Mohamed El-Erian, le Mexicain Agustin Carstens, le Brésilien Arminio Fraga, le Turc Kemal Dervis…).

Les primaires, une bonne chose pour les socialistes? [Telos] Spécialiste du PS, le politologue Gérard Grunberg estime que «les socialistes devraient être soulagés d’avoir adopté la procédure des primaires que de nombreux cadres dirigeants du parti, il y a peu de temps encore, critiquaient imprudemment». Selon lui, «le parti peut, grâce à l’adoption de cette procédure, disposer de plusieurs candidats déjà présents, respecter son calendrier électoral et organiser de manière démocratique la concurrence interne pour la désignation de son candidat».

Les injures et les attaques de Bernard Debré [Bernard Debré/L’Express] Le député UMP attaque de manière très virulente DSK sur son blog: pointant les «attitudes sexuelles débridées» du directeur général du FMI et sa participation à des «parties fines», il lui reproche d’avoir «humilié» et «ridiculisé» la France et le traite d’«obsédé» et de «délinquant» sexuel, de «fausse valeur» et d’«escroc intellectuel». Interrogé par L’Express, il est ensuite allé plus loin en affirmant que «l’hôtel a étouffé d’autres affaires» et que «les employés étaient sur le point de se révolter».

Cette photo qui orne la plupart des quotidiens [Cross Media Consulting] Erwann Gaucher publie sur son blog les unes de la plupart des quotidiens français ce 16 mai, ornées de photos de DSK prises avant les évènements. Constat: sur une trentaine de unes, seize affichent le même cliché, montrant le directeur général du FMI grimaçant sur fond noir, pris le 4 avril dernier à Washington par l’AFP. «Un petit manque d’originalité, peut-être?»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte