Monde

Dominique Strauss-Kahn reconnu par la femme de chambre

Slate.fr, mis à jour le 16.05.2011 à 11 h 41

Dominique Strauss Kahn. Photo: World Economic Forum via Flickr CC License by.

Dominique Strauss Kahn. Photo: World Economic Forum via Flickr CC License by.

Arrêté samedi en fin d’après-midi à New York, Dominique Strauss-Kahn n’a pas encore comparu devant le parquet de la ville pour sa procédure d’inculpation formelle, rapporte le New York Times. Le directeur du FMI et candidat probable aux primaires socialistes a à la place passé son dimanche dans l’«unité des victimes spéciales» dans le quartier de East Harlem, où son accusatrice l’a formellement reconnu.

Une femme de chambre de l’hôtel Sofitel où résidait DSK l’a accusé de lui avoir sauté dessus, nu, alors qu’elle venait pour nettoyer sa chambre, et d’avoir tenté de l’agresser sexuellement.

Dimanche, la police new-yorkaise a procédé à un tapissage, plaçant Dominique Strauss-Kahn sur une ligne aux côtés d’autres hommes. La femme de chambre, derrière une vitre sans tain, l’a reconnu comme son agresseur.

DSK a quitté l’unité tard dimanche soir pour un examen médico-légal, autorisé par un mandat. La police new-yorkaise cherchait notamment de l’ADN appartenant à la victime présumée sur la peau ou sous les ongles de Strauss-Kahn.

L’inculpation formelle devrait avoir lieu ce lundi, près de 48h après son arrestation alors qu’il était à bord d’un avion Air France en direction de Paris.

Dominique Strauss-Kahn nie tous les faits qui lui sont reprochés, et a indiqué à travers son avocat qu'il va plaider non coupable.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte