Monde

L'ancien assistant de Pablo Neruda affirme qu'il a été assassiné

Slate.fr, mis à jour le 13.05.2011 à 18 h 14

portrait of Pablo Neruda, Isla Negra, Chile. Photo peregrine blue via Flickr CC License by

portrait of Pablo Neruda, Isla Negra, Chile. Photo peregrine blue via Flickr CC License by

«La seule chose que je veux avant de mourir, c’est que le monde sache la vérité, que Pablo Neruda a été assassiné»: c’est ce qu’affirme au magazine mexicain Proceso Manuel Araya Osorio, l’ancien assistant du poète chilien disparu le 23 septembre 1973, douze jours après le coup d’Etat du général Pinochet.

Après le golpe, Neruda avait été transféré dans une clinique de Santiago en attendant de pouvoir peut-être partir au Mexique. Son assistant affirme être parti avec sa femme Matilde récupérer des affaires dans sa maison de Isla Negra et l’avoir laissé dans un état «très bon», chambre 406. Une fois arrivés sur place, ils auraient été appelés par le poète qui les aurait informés d’une mystérieuse injection faite par un médecin.

De retour à l’hôpital, Araya partit chercher un médicament absent de la clinique mais fut arrêté et transféré au stade Nacional, où il fut torturé. Neruda mourut dans la soirée. Selon son assistant, l’ordre de l’assassiner venait de Pinochet: «De qui d’autre aurait-il pu venir?»

Le directeur de la fondation Neruda, qu’Araya critique pour ne penser qu’à «l’argent», affirme lui qu’il n’existe pas de «version officielle» mais que la plupart des biographies s’accordent pour attribuer sa mort à un cancer.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte