Monde

Obama va-t-il révéler la marque de sa veste?

Temps de lecture : 2 min

Barack Obama, le 1er mai 2011, dans la «situation room» de la Maison Blanche
Barack Obama, le 1er mai 2011, dans la «situation room» de la Maison Blanche. Photo officielle de la Maison Blanche par Pete Souza

C’est le genre de photo «iconique» sur laquelle une marque pourrait capitaliser: celle de la situation room de la Maison Blanche au moment de l’assaut contre Oussama ben Laden, où l’on voit Barack Obama, en veste décontractée et polo, scruter le déroulement des opérations. Le site BrandChannel suggère que le fabricant de la veste devrait en profiter pour promouvoir son produit comme «la veste portée par l’homme qui a ordonné la mort d’Oussama ben Laden»:

«Songez juste à tous les consommateurs qui aimeraient répondre à la question "Quelle est la marque de cette veste?" par "Oh, celle-là. C’est une ________, c’est celle qu’Obama portait quand il a débusqué Ben Laden."

Le site note également qu’Obama portait une veste de golf Nike sur d’autres photos montrant la préparation de la mission et qu’il avait devant lui une canette de Coca (light, évidemment). D’autres marques qui pourraient utiliser l’image du commander-in-chief pour faire leur pub, comme l’avait fait le fabricant de manteaux Weatherproof l’an dernier avant d’être forcé de retirer son panneau géant sur Time Square?

Newsletters

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Dernière ligne droite avant l'investiture de Joe Biden, ce 20 janvier, à Washington. Une investiture à laquelle Donald Trump, en bon perdant, ne se rendra pas. Le 45e président des États-Unis a enfin admis sa défaite, dans les mots et dans les...

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

Au temple d'Uluwatu, les macaques ont mis au point un système de troc pour que les touristes leur donnent à manger.

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Parce que le service de sécurité chargé d'assurer la protection d'Ivanka Trump n'avait pas accès à ses toilettes, les contribuables américains ont déboursé 3.000 dollars par mois pour que les agents puissent se soulager.

Newsletters