Monde

Paris, barbe, nécros et Arsenal: Ben Laden est partout

Slate.fr, mis à jour le 03.05.2011 à 11 h 55

La Une de Time à paraître jeudi 5 mai 2011

La Une de Time à paraître jeudi 5 mai 2011

La mort de Ben Laden, dimanche 1er mai, a eu un impact sur l'économie, les médias, le high-tech et même le sport. Petite revue de dix liens dénichés ces dernières heures.

La disparition de Ben Laden fait frémir la cote d’Obama [Intrade] C’est une courbe instructive, celle du prix du contrat misant sur la réélection d’Obama en 2012 sur la plate-forme de paris Intrade: ce contrat est passé de moins de 60 à 70 points avec l’annonce de la mort du leader d’al-Qaida. Le prix a néanmoins depuis baissé autour de 62, dans la fourchette haute de ces derniers mois. Comme le note The Economist, «la réélection d’Obama n’est peut-être pas devenue beaucoup plus probable, mais en tout cas plus probable».

«Je suis content qu’il ne soit pas mort de mort naturelle» [CBS News via Business Insider] C’est la réaction à la mort de Ben Laden de Howard Lutnick, PDG de la firme de courtage Cantor Fitzgerald. «Au début j’avais peur qu’il soit mort d’un cancer, ce qui aurait laissé une plaie à vif. Mais nous l’avons enfin eu». Cantor Fitzgerald est la «communauté» qui avait le plus souffert des attentats du 11 septembre, lors desquels 658 de ses employés avaient péri dans les étages 101 à 105 de la tour Nord du World Trade Center.

La Une du New York Times, avant/après [Nick Bilton/Flickr] Si les journaux français, à l’exception du Monde, n’ont pas pu annoncer la nouvelle dans leur édition du lundi 2 mai, cela n’a pas été le cas des journaux américains: le journaliste du New York Times Nick Bilton publie ainsi sur son compte Twitter la Une qui était prévue avant l’annonce de la mort de Ben Laden.

Il avait écrit la nécro de Ben Laden, mais est mort un an avant [The Village Voice] Michael T. Kaufman, un des auteurs de la nécrologie de sept pages publiée par le New York Times, n’aura pas survécu à son «sujet»: il est mort en 2010 d’un cancer du pancréas à l’âge de 71 ans. Un phénomène qui s’explique par le fait que les nécrologies de nombreuses personnalités sont écrites à l’avance aux Etats-Unis, et qui avait déjà été constaté récemment au moment du décès d’Elizabeth Taylor.

Time reproduit sa Une de mai 1945 [John Koblin] Selon le journaliste médias de Women’s Wear Daily John Koblin, le magazine Time à paraître jeudi reproduira sa célèbre Une annonçant la mort de Hitler en mai 1945. Le Daily What rappelle que, comme beaucoup l’ont noté, la mort d’Hitler comme celle de Ben Laden ont été annoncées un 1er mai, même si le dirigeant nazi était lui mort un 30 avril.

Le record du monde de tweets par seconde battu… [The Los Angeles Times] L’annonce de la mort de Ben Laden a causé un pic de trafic jamais vu sur le site de micro-blogging Twitter: entre 22h45 et 2h20 du matin heure de la côte Est (4h45 à 8h20 du matin heure française), la moyenne de tweets par seconde a été de 3.000, avec des pointes à plus de 5.000 pendant l’allocution de Barack Obama.

… mais Twitter n’a pas supplanté les vieux médias [TechCrunch] L’ancien bras droit de Donald Rumsfeld Keith Urbahn, qui a été un des premiers à annoncer la mort de Oussama Ben Laden sur son compte Twitter avant l’annonce officielle, estime que cela ne veut pas dire que les «vieux» médias ont perdu la partie: «Ma source était un producteur au sein d’une chaine d’information». TechCrunch conclut donc que «Twitter ne supplante pas les autres médias, il les amplifie».

Une fausse citation de Martin Luther King circulerait [The Atlantic] Parmi les innombrables informations circulant à l’occasion d’un tel événement, la blogueuse Megan McArdle a noté cette citation de Martin Luther King: «Je pleure la perte de milliers de précieuses vies, mais je ne me réjouirai pas de la mort d’un seul, fusse-t-il un ennemi». Une citation dont elle n’a trouvé aucune trace dans la vie et l’œuvre de King.

Dix ans sans se raser à cause de Ben Laden [The Daily Astorian] Gary Weddle, un professeur âgé de 50 ans vivant dans l’état de Washington, avait juré de ne pas se raser avant que Ben Laden soit capturé ou tué. «Il pensait que cela serait juste l’affaire d’un mois ou deux», explique The Daily Astorian, qui ajoute que Weddle n’a pas attendu l’allocution d’Obama pour se raser: il l’a fait dès que les télés ont annoncé la nouvelle.

Arsenal perd un fan [SoFoot] Le magazine de foot français revient sur «la passion qu’entretenait le terroriste pour le foot, et particulièrement pour Arsenal, […] histoire amusante pour certains, […] belle légende urbaine pour les autres». Selon un de ses biographes, Ben Laden se serait pris d’affection pour les Gunners dans les années 90, époque où le club était encore connu sous le surnom de «Boring Arsenal» («Arsenal chiant») et avait gagné une Coupe d’Europe en éliminant le PSG.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte