Monde

Pourquoi toutes ces tornades aux Etats-Unis?

Slate.fr, mis à jour le 29.04.2011 à 18 h 12

Tornado/mr_balage via Flickr CC license by

Tornado/mr_balage via Flickr CC license by

300 tornades en moins d’une semaine ont touché le sud-est des Etats-Unis. Environ 600 depuis le début du mois d’avril. Ces chiffres font de ce phénomène un événement rare et «la catastrophe naturelle la plus meurtrière aux Etats-Unis depuis le passage de l’ouragan Katrina en 2005», précise le Monde.fr

Pourquoi les tornades frappent-elles les Etats-Unis? Une question que beaucoup de scientifiques et de médias, dont le New Scientis, se posent actuellement. Surtout si l’on s’en tient au bilan humain de 330 morts et à l’état d’urgence déclaré dans neuf Etats (Alabama, Arkansas, Kentucky, Mississippi, Missouri, Tennessee, Oklahoma). Et les images impressionnantes dont certaines sont reproduites ici.

Un phénomène trop complexe

Comment expliquer qu’environ 600 tornades aient été recensées pour le seul mois d’avril? La réponse paraît simple. «Pour qu’une tornade se forme, il faut que l’air froid rencontre l’air chaud avec un vent qui vienne de multiples directions et altitude», peut-on lire dans le New Scientist. C’est ce qui s’est produit ce mois-ci.

Autre question, est-ce que le changement climatique est responsable de ce phénomène? Difficile à dire, souligne le New Scientist, reprenant Harold Brooks du National Severe Storms Laboratory (NSSL), chargé d’observer les orages et le tempêtes violentes.

«Certains ingrédients favorisants les tornades vont se multiplier dans un monde plus chaud mais d'autres diminueront.»

Une analyse partagée par Etienne Kapikian repris sur le Monde.fr:

«Les tornades sont un phénomène trop complexe et sur lequel nous n’avons pas encore assez de recul pour établir un lien avec le changement climatique. L’une des conséquences du réchauffement pourrait seulement être de voir leur saison arriver plus tôt aux Etats-Unis.»

Les tornades seraient donc l'histoire des conditions climatiques actuelles. Certes un phénomène rare donc, mais qui s’expliquerait par la Niña, «ce phénomène météorologique qui se caractérise par une baisse des températures moyennes sous la surface de la mer dans le centre et l’est du Pacifique équatorial et une hausse des températures dans le Pacifique occidental», dit le Monde.fr.

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte