Life

Si la 3DS se vend mal, c'est la faute des joueurs

Slate.fr, mis à jour le 29.04.2011 à 13 h 37

Nintendo 3DS, John Karakatsanis via Flickr, CC-Licence-by

Nintendo 3DS, John Karakatsanis via Flickr, CC-Licence-by

Les résultats financiers publiés par la firme Nintendo fin avril 2011 ne sont pas bons, relate le International Business Times, en particulier les chiffres de vente de la Nintendo 3DS, la console portable lancée en mars 2011. 3.61 millions de consoles on été vendues depuis sa sortie en mars 2011 alors que Nintendo visait au moins 4 millions. Ses précédentes versions, la DS et DSi, s'étaient vendues à plus de 140 millions d'exemplaires dans le monde, relate AndriaSang. Satoru Iwata, le directeur général de Nintendo, a trouvé lezs coupables: les joueurs. Il a déclaré lors d'une réunion:

«La Nintendo 3DS a été lancée fin mars. Les ventes ont été élevées la première semaine, mais sont descendues sous les chiffres que l'on attendait dès la deuxième semaine. La console ne s'est pas vendue aussi bien que nous l'attendions, et pas seulement sur le marché japonais, mais aussi sur les marchés américain et européen, qui n'ont pas subi d'impact direct du tremblement de terre»,

Il a continué en proposant plusieurs théories expliquant ce faible chiffre de vente, et en incriminant particulièrement les joueurs. Selon lui, ceux-ci n'auraient pas pris conscience des véritables capacités de la console, y compris en l'essayant:

«Nous avons découvert que les gens ne pouvaient pas vraiment sentir cette importance juste en l'essayant, et que certains la condamnaient à tort en en faisant l'expérience dans de mauvaises conditions.»

Comme le fait remarquer le site GameRant, «Si les gens ne peuvent "sentir" cette importance "juste en l'essayant", comment sont-ils supposés la "sentir"?». Il continue en précisant que Satoru Iwata oublie de mentionner la mauvaise presse qui avait accueilli la sortie de la 3DS. Plus précisément, des écrans noirs, des maux de tête, et le mauvais magasin en ligne proposé, comme le raconte aussi Wired.

Le magazine avait critiqué la 3DS avant sa sortie, mettant en cause l'historique «décevant» du magasin en ligne de Nintendo, «dans lequel il est difficile de naviguer et proposant peu de versions de démonstration». Il qualifiait la console de «produit de dernière génération (déjà dépassée, donc) repeint d'une belle couche de peinture neuve».

Du côté des joueurs, les commentaires sont mitigés: «L'effet 3D est vraiment impressionnant au début, mais crée rapidement des maux de tête, même après de courtes sessions de jeu. Cela nous distrait du jeu sur le long terme», commente un joueur sur Slashdot. «La durée de vie de la batterie est mauvaise, […] les jeux disponibles au lancement de la console ne sont pas fantastiques», continue-t-il.

Hormis l'écran 3D, la console de Nintendo a du mal à se distinguer de la PSP, sa concurrente de chez Sony, souligne également Wired. Les ventes de la PSP, bien que moindres, s'élèvent pour l'instant à 53.7 millions, selon le site de la firme Sony.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte