Life

Le Cern a-t-il trouvé la «particule de Dieu»?

Slate.fr, mis à jour le 27.04.2011 à 16 h 32

Un chercheur du Cern en 2007, REUTERS/Denis Balibouse

Un chercheur du Cern en 2007, REUTERS/Denis Balibouse

Il semblerait qu’un mémo récemment rendu public affirmant que des scientifiques sont proches de prouver l’existence du boson de Higgs, surnommé «la particule de Dieu», n’était en fait pas un canular. Le boson de Higgs est une particule théorique supposée expliquer l’origine de la masse de toutes les particules de l’univers. Elle est le chaînon manquant du modèle standard utilisé en physique pour décrire la composition des particules élémentaires.

Mais les responsables du Grand collisionneur de hadrons, l’accélérateur de particules de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (Cern) sous la frontière franco-suisse où les travaux sont en cours, ne veulent pas encore sabler le champagne.

James Gillies, porte-parole du Cern, a déclaré au Telegraph cette semaine que si le mémo interne qui circule sur Internet est bien vrai, il rappelle qu’il ne s’agit que d’un document parmi les milliers qui sont pondus par les scientifiques et que rien n’a été confirmé jusqu’ici:

«Il est bien trop tôt pour savoir s’il y a quelque chose ou pas. Il s’agit d’une communication interne qui souligne quelque chose d’intéressant, mais qui doit d’abord passer par plusieurs étapes de validation par l’équipe scientifique avant qu’il ne soit publié comme un résultat officiel par l’équipe collaborative.»

Et pour finir de doucher l’excitation créée par la fuite, Gillies rajoute que «la majorité de ces choses-là n’aboutissent finalement à rien».

Le mémo qui s'est retrouvé dans la presse, rédigé par quatre scientifiques travaillant sur le grand collisionneur de hadrons, rapporte qu’un des détecteurs de particules a attrapé une particule qui pourrait bien être un boson de Higgs. Il a été posté par le mathématicien Peter Woit de l’université de Columbia sur son blog, Not Even Wrong, le 21 avril et a rapidement été repris sur Internet. Woit y présentait ainsi le mémo:

«A première vue, je dirais qu’il s’agit soit d’un canular, soit de quelque chose qui disparaîtra après plus d’analyses. Mais comme la propagation de rumeurs bien sourcées fait partie de la lettre de mission de ce blog, je crois que je vais le publier en tant que tel.»

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte