Culture

Comment les robots ont failli s'appeler «lavori»

Slate.fr, mis à jour le 22.04.2011 à 10 h 26

D’où vient le mot «robot»? Dans un passionnant article sur le site Science Friday, l’historien de la science Howard Markel revient sur la naissance de ce mot, qui est en fait moins vieux que ce que l’on pourrait penser. Il a été utilisé pour la première fois en 1920 par l’écrivain et journaliste tchécoslovaque Karel Čapek dans la pièce de théâtre de science-fiction R.U.R. (Rossum's Universal Robots). Markel explique:

«“Robot” vient d’un vieux mot de slave ecclésiastique qui signifie “servitude”, “travail forcé” ou “besogne”. Le mot, dont des versions existent aussi en allemand, russe, polonais et tchèque, est un produit du système de servitude d’Europe centrale par lequel le loyer d’un locataire était payé par du travail forcé ou des services.»

La pièce R.U.R raconte l’histoire d’une entreprise qui produit à la chaîne des travailleurs «à qui il ne manque rien sauf une âme», et qui effectuent les tâches que les hommes refusent de faire. Dans le dernier acte, les robots se révoltent contre leurs créateurs humains, mais après avoir tué la plupart des hommes de la planète, ils se rendent compte qu’ils ont besoin des humains car ils ne savent pas comment construire d’autres robots, un secret que le dernier humain emporte finalement dans sa tombe. Markel nous apprend aussi comment le mot “robot” a failli ne jamais voir le jour:

«Dans ses premiers brouillons, Čapek avait appelé ces créatures “labori”, de la racine latine du mot “travail”, mais ce mot sonnait trop livresque. Čapek a finalement opté pour “roboti”, ou “robots” en français, sur suggestion de son frère Joseph.»

Robot/karmadude via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte