Life

La DeLorean modèle réduit fonctionne à l'aluminium

Slate.fr, mis à jour le 21.04.2011 à 10 h 01

Doc Brown, capture d'écran du film Retour vers le futur

Doc Brown, capture d'écran du film Retour vers le futur

Les descendants d'Emmett L. «Doc» Brown et de sa DeLorean n'ont pas chômé. Un étudiant et un professeur de l'école polytechnique de Catalogne, en Espagne, ont conçu et construit le premier modèle réduit de voiture dont l'énergie est fournie grâce aux languettes des canettes de soda. À la manière du «Mr. Fusion» de Retour vers le futur 2. Alex Llovet et Xavier Salueña ont présenté leur voiture radiocommandée le 15 avril 2011, à l'occasion d'une conférence de presse.

La dAlH2Orean (Al pour aluminium, H2O pour l'eau), leur voiture, est un moyen de prouver que l'on peut réaliser ce genre de système actuellement, au lieu de continuer à employer du combustible fossile: elle n'émet absolument pas de CO2. L'armée avait présenté en 2008 un appareil capable de générer de l'électricité à partir de déchets (plastique, papier, polystyrène, etc.), mais il produisait encore beaucoup de CO2. Il avait été conçu dans le but de réduire la consommation de carburant diesel des Américains en Irak (50% du carburant était utilisé pour acheminer plus de carburant), racontait le magazine Wired.

Leur voiture radiocommandée devrait aussi permettre de produire d'autres modèles réduits de ce type, à un prix bien moindre. A titre d'exemple, actuellement une «pile à combustible» de ce type coûte environ 2.400 euros, et il faut y ajouter un électrolyseur à 1.500 euros. Leur nouveau système fait baisser ce prix total aux alentours de 800 euros, toujours selon les deux ingénieurs.

La réaction entre l'aluminium des languettes de canettes avec une solution de sodium hydroxide est assez complexe, relate Popular Science. Elle permet la fabrication d'hydrogène, qui est utilisé comme carburant par le moteur de la voiture. Ce système est propre, et présente un cycle complet de l'aluminium: les résidus de la réaction peuvent être réutilisés pour fabriquer de l'alumine, transformé par la suite en aluminium. Xavier Saluña, le professeur en charge du projet, dirige aussi le groupe de travail «Alumni», qui cherche à concevoir la même technologie à l'échelle des voitures. Pour l'instant, une voiture à taille «réelle» de 60cv. demanderait environ 30kg d'aluminium, selon un article du journal du campus.

La voiture radiocommandée a pour l'instant une autonomie de 40 minutes, et roule à une vitesse pouvant atteindre 30 km/h. Elle ne permet pas le voyage dans le temps.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte