Life

Dans la vraie vie Barbie est anorexique

Slate.fr, mis à jour le 20.04.2011 à 17 h 32

Il y a quatre ans, Galia Slayen, alors étudiante au lycée Lincoln de Portland dans l’Oregon construisait, grandeur nature, la poupée Barbie avec laquelle elle jouait quand elle était enfant. Selon The Huffington Post, cette expérience révèle des proportions inhumaines qui résulteraient d’une anorexie profonde si cette personne était réelle.

Galia Slayen a pris deux longs morceaux de bois, sa calculette et a construit une poupée d’1m82.  Si l’on transpose les mesures à taille réelle, cette poupée a un tour de poitrine de 99 cm, un tour de taille de 45cm, des hanches de 83cm et ses chaussures seraient de taille 35. The Huffington Post ajoute que si cette personne existait réellement, elle n’aurait pas de menstruations et devrait marcher à 4 pattes en raison de ses proportions.

Avec du grillage, Galia Slayen a créé un corps. Avec de l’eau de la colle et du papier journal, elle a créé sa peau. Il a alors fallu des heures de trempage, de lissage du papier et de couches de peintures pour reproduire la parfaite peau blanche de la Barbie. Lors de la création, elle explique: 

«Curieusement, j’ai commencé à sentir un penchant pour le retour de la Barbie, mais non plus comme un jouet, mais comme un outil pour révéler l’image corporelle négative qu’elle promeut.»

Pour la tête, Galia Slayen a acheté un buste à coiffer dans un magasin de jouet et l’a alors assemblée à son bonhomme. Elle a ensuite habillé sa poupée avec de vieux vêtements qui lui appartenaient.

Galia Slayen et sa barbie (crédit: Galia Slayen)

Elle utilise maintenant cette poupée dans le cadre de semaines de sensibilisation nationales pour les troubles de l’alimentation dans les collèges et les lycées. Elle espère donc provoquer débats et réactions en soulignant l’absurdité de notre obsession pour la perfection.

«C’est une image choquante. Beaucoup de monde l’a vu et cela a provoqué des débats.»

Grâce à cette Barbie, elle veut souligner que les troubles alimentaires et les problèmes d’image corporelle sont graves et répandus. A chaque fois, l’éducation paraît comme la clé pour faire face et surmonter ces troubles.

Galia Slayen a elle-même été anorexique pendant un an.  Elle explique au site internet today.msnbc.msn.com:

«Je suis blonde aux yeux bleus et j’ai pensé que c’était ce à quoi je devais ressembler. Elle était mon idole, elle a donc eu une incidence sur la manière dont je me concevais moi-même

Actuellement, deux poupées Barbies sont vendues chaque seconde, une petite fille aurait sa première Barbie à l’âge de 3 ans et chaque fille aurait au total 7 poupées dans son enfance.

Photo: Barbie / Tracheotomy Bob via Flickr LicenceCC by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte