Monde

Londres publie par erreur des infos confidentielles sur sa flotte de sous-marins nucléaire

Temps de lecture : 2 min

Des fonctionnaires du ministère de la Défense britannique qui contribuent à la publication d'informations marquées du sceau du «secret défense», façon WikiLeaks? C'est une incongruité révélée par The Daily Star et approfondie par The Teleraph.

A la suite d'une demande faite par les antinucléaires anglais, le Parlement avait mis en ligne sur son site des documents sensibles concernant la flotte de sous-marins nucléaires britanniques. Tout en ayant eu le souci de masquer les informations compromettantes.

Oui, sauf que des internautes sont parvenus à lire les informations confidentielles sur les sous-marins nucléaires de la couronne britannique en copiant-collant les parties censurées par les fonctionnaires de la Défense.

The Telegraph souligne –à juste titre– qu'utiliser le pinceau de Photoshop peut servir à masquer des informations. Mais sûrement pas à les faire disparaître complètement.

Quelle est la nature des informations révélées? Rien de moins que des résultats d'un rapport d'experts détaillant les failles et les capacités des réacteurs nucléaires des engins à résister à un «accident potentiellement catastrophique». Des informations loin de rassurer l'opinion à l'heure de la catastrophe de Fukushima. Surtout lorsque le rapport s'intéresse aux normes de sécurité mis en place par les Américains et révèlent qu'elles sont bien plus efficaces que celles des Anglais.

«C'est extrêmement embarrassant. La personne responsable devrait être licenciée sur le champ. Les Américains vont être furieux de savoir que leurs procédures sécuritaires ont été rendues publiques», souligne une source du ministère de la Défense au Daily Star.

Photo: ATLANTIC OCEAN, le 13 janvier 2011/ Official U.S Navy Imagery via Flikr CC license by

Slate.fr

Newsletters

Quand le Canada était antisémite

Quand le Canada était antisémite

[Blog You Will Never Hate Alone] Le 7 novembre, Justin Trudeau s'est solennellement excusé pour l'attitude de son pays lors de la Seconde Guerre mondiale. Notamment visé, le refus par les autorités de l'époque de laisser entrer des juifs fuyant le nazisme.

La NRA s'en prend aux médecins qui soignent les blessés par balles

La NRA s'en prend aux médecins qui soignent les blessés par balles

Le lobby américain des armes est furieux qu'une association de médecins demande une plus grande régulation des armes à feu.

Guerre tiède

Guerre tiède

Newsletters