Un logiciel bat un journaliste dans l'écriture d'un compte rendu de match

L’an passé, l’annonce de l’existence d’un logiciel «entraîné» à écrire des comptes rendus d’évènements sportifs à partir des données chiffrées qui lui sont transmises avait fait quelque bruit. Il semblerait que ce dernier parvienne à parfois faire mieux que son confrère humain, si l’on en croit un article du site de la National Public Radio (NPR) américaine.

Celui-ci relaie un article du site d’information sportive Deadspin, qui racontait voilà quelques semaines être tombé sur «un compte rendu particulièrement mauvais d’un match de baseball» de la NCAA, le championnat étudiant, sur le site de l’université George Washington, l’équipe perdante. Tellement mauvais qu’il était persuadé qu’il avait été écrit par un logiciel, alors que c’était bien un humain qui tenait la plume...

Lors de ce match, un lanceur, Will Roberts, avait réussi un match parfait sans qu’aucune de ses balles ne soit reprise par un batteur (ce que les Américains appellent un no-hitter et les Français un «match sans point ni coup sûr»), un exploit qui n’était pas arrivé dans la compétition depuis 2002. Or, l’article ne mentionnait cette information qu’au septième des huit paragraphes: «Quand cela arrive, vous vous attendez à le lire dans le titre et à voir tout le monde parler de cet aspect de la rencontre», s’étonne Emma Carmichael, une journaliste de Deadspin, interrogée par la NPR.

Les créateurs de Narrative Science, un programme d’écriture d’articles, ont alors réagi aux interrogations de Deadspin en testant leur logiciel sur ce match. Son article commençait par les mots suivants:

«Mardi a été un grand jour pour W. Roberts: le jeune lanceur a réussi un match parfait pour emmener Virginia vers une victoire 2-0 contre George Washington à Davenport Field. Vingt-sept Colonials se sont présentés à la batte et il les a tous vaincus.»

Réaction amusée de Kris Hammond, un des dirigeants de Narrative Science, interviewé par la NPR:

«Comment pouviez-vous écrire un article sur un match de baseball et ne pas remarquer que c’était un match parfait au lancer? Je veux dire, quel genre de rédacteur ou de machine seriez-vous?»

Deadspin a reconnu, pour cette fois-là, la défaite du journalisme humain, dans un article qui se termine par cette conclusion du journaliste:

«Prière de vous rappeler, ô maîtres informatiques, que quand le temps viendra je pourrais vous aider à encadrer les autres quand ils trimeront dans les mines de silicium.»

Photo: un gant de base-ball et une batte. _FXR via Flickr CC License by.

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 18/04/2011
Mis à jour le 23/05/2011 à 18h35