Monde

Le coup de com' d'Obama, Sarkozy et Cameron

Temps de lecture : 2 min

Fait assez rare pour être souligné, les trois chefs d’Etat de la France, des Etats-Unis et du Royaume-Uni ont signé jeudi 14 avril une tribune commune publiée conjointement dans cinq journaux internationaux: The Times, The International Herald Tribune, The Washington Post, Le Figaro et al-Hayat (publiée dans les éditions papier du 15 avril).

Le but de l’exercice de communication est clair: afficher une unité à toute épreuve sur la question de la Libye, et la volonté commune que Kadhafi quitte le pouvoir. Après avoir rappelé que leurs pays ne font que respecter la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui leur donne le mandat de protéger les civils, Barack Obama, Nicolas Sarkozy et David Cameron sont sans équivoque quant à l’actuel dictateur libyen:

«Il est impossible d'imaginer que la Libye ait un avenir avec Kadhafi. […] Il est impensable que quelqu'un qui a voulu massacrer son propre peuple joue un rôle dans le futur gouvernement libyen.»

Photo: Kadhafi au gala pour le 41e anniversaire de la révolution libyenne, à Tripoli, le 1er septembre 2010. REUTERS/Ismail Zitouny

Slate.fr

Newsletters

Au Brésil, les cathos de gauche perdent la main face aux évangéliques pro-Bolsonaro

Au Brésil, les cathos de gauche perdent la main face aux évangéliques pro-Bolsonaro

Le célèbre frère dominicain Frei Betto, qui a contribué à la création du Parti des travailleurs de Lula, regarde, sidéré, le Brésil «basculer dans la dictature».

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

L'un des buts avoués de la légalisation est de couper l'herbe sous le pied du marché noir. Mais la tâche s'annonce plus compliquée qu'on pourrait le croire.

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

Malgré ses revers militaires, l'EI est parvenu à trouver de nouvelles sources de revenus, et l'Occident refuse de voir la réalité en face.

Newsletters