Sports

Le Ballon d'or du Mondial de Maradona fondu en lingots par la Camorra

Slate.fr, mis à jour le 13.04.2011 à 15 h 07

Selon le quotidien italien Il Corriere del Mezzogiorno, le Ballon d’or de la Coupe du monde de football 1986, remis à Diego Maradona, a fini fondu en lingots par la mafia napolitaine, la Camorra. Une révélation faite par Salvatore Lo Russo, le capo (chef de clan) du quartier de Miano, au nord de Naples, traduit en justice pour trafic de drogue.

Ce dernier a expliqué lors d’une audience préliminaire, dont des extraits sont cités par le journal, avoir aidé Maradona, en 1990, à récupérer une douzaine de montres de valeur qui lui avaient été dérobées et avoir tenté de faire la même chose pour son Ballon d’or. Ce trophée avait été volé en 1989 lors d’un cambriolage commis par la mafia à la Banco di Napoli, et Lo Russo était prêt à verser une somme de 15 millions de lires pour le récupérer, mais celui-ci avait déjà été fondu en lingots d’or.

Selon le quotidien Il Fatto Quotidiano, qui cite des extraits de son procès-verbal d’audition, Salvatore Lo Russo a déclaré:

«Je suis devenu un ami proche de Maradona, qui a souvent fréquenté ma maison et affirmait apprécier ma compagnie. A quelques reprises, il m’a demandé si je pouvais lui trouver de la cocaïne pour sa consommation personnelle.»

Il a également affirmé au juge qu’une des montres qu’il a récupérées n’appartenait pas à Maradona et qu’il l’a donc donnée à Pietro Pugliese. Ce garde du corps du numéro 10 argentin, accusé d’avoir été un tueur pour le compte de la Camorra avant de devenir un «repenti», a raconté dans le passé à la justice que Maradona et d’autres joueurs du Napoli se seraient «couchés» lors des dernières journées du championnat d’Italie 1988 pour que le Milan AC soit champion, à la demande de l’organisation qui ne voulait pas avoir à honorer tous les paris faits sur Naples. Dans ce contexte, le vol des montres aurait constitué un avertissement lancé à Maradona.

Le Ballon d’or de la Coupe du monde, qui récompense le meilleur joueur de la compétition, ne doit pas être confondu avec le Ballon d’or créé par l’hebdomadaire français France Football, qui sacre le meilleur joueur de l’année. S’il avait été éligible, Maradona l’aurait emporté à coup sûr en 1986, année où il gagna la Coupe du monde et lança le Napoli sur la voie de son premier scudetto, remporté au printemps 1987. Mais à l’époque, seuls les joueurs européens pouvaient concourir pour le trophée, et c’est le Soviétique Igor Belanov qui l’emporta.

Photo: Diego Maradona. Tanzen80 via Flickr CC License by.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte