Life

Laissez le regard de votre conjoint(e) se balader

Slate.fr, mis à jour le 13.04.2011 à 10 h 10

Vous avez l’habitude de réprimander votre conjoint quand il ou elle a les yeux qui se baladent un peu trop? Vous feriez peut-être mieux de le ou la laisser faire, si l’on en croit une récente recherche en psychologie. De nombreuses études ont montré que les hommes et les femmes qui ne remarquent pas les inconnus séduisants ont tendance à être plus heureux dans leur propre relation amoureuse et ont plus de chances de rester avec leur partenaire sur le long terme. Mais selon les chercheurs en psychologie, cet «aveuglement» doit être naturel: quand quelqu’un est obligé d'arrêter de regarder un(e) bel(le) inconnu(e) par un partenaire jaloux, cela peut entraîner un effet pervers et réduire son niveau d’implication dans sa propre relation.

C’est le résultat d’une étude parue dans le Journal of personality and social psychology qui a organisé une série d’expériences sur des étudiants impliqués dans une relation amoureuse. Les chercheurs écrivent:

«De la même manière que les gens désirent un travail, un salaire et une voiture qu’ils n’ont pas, ils peuvent également désirer des alternatives séduisantes à leur partenaire actuel quand ils sont placés dans des situations qui limitent leur capacité à être attentif à des alternatives séduisantes.»

Les chercheurs ont mené une série de tests impliquant des photos de personnes plus ou moins séduisantes sur des écrans d’ordinateurs suivis de questionnaires sur l’implication amoureuse des étudiants. Le magazine Time souligne que l’étude comporte des défauts, comme le fait que les étudiants interrogés étaient dans des relations amoureuses plutôt récentes, ou encore que l’étude ne montre pas si leur attitude vis-à-vis de la fidélité a été suivie par une vraie infidélité. Et estime que l’étude confirme ce que l’on savait déjà:

«Le fait qu'un partenaire reluque trop souvent d'autres personnes est le signe de problèmes de fond qu’une simple tape sur la main a peu de chances de régler.»

Mais pour le site Salon, les implications potentielles de l’étude sont plus importantes qu’il n’y paraît:

«Pas besoin d’être un expert pour savoir que les couples se disputent pour toutes sortes de menaces sexuelles perçues, du porno aux amitiés avec des personnes du sexe opposé. Ces croisades sont non seulement épuisantes, mais pourraient même être autodestructrices.»

Les chercheurs concluent dans leur étude:

«La solution la plus efficace implique sans doute de travailler sur un renforcement des processus de relations qui entraînent naturellement une baisse de l’attention [aux autres], comme se concentrer sur les aspects positifs de son partenaire.»

Photo: 52.12 Ummmm/dichoecho via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte