Life

Va-t-on retrouver la Joconde?

Slate.fr, mis à jour le 27.04.2011 à 9 h 51

Des chercheurs sont sur les traces des os de Lisa Gherardini dans le couvent de Sainte-Ursule à Florence, les fouilles commencent ce mercredi 27 avril. Lisa Gherardini est parfois considérée comme le modèle dont Léonard de Vinci s’est servi  pour peindre la Joconde. Ces recherches permettraient de déterminer l’identité de la femme représentée sur le chef d’œuvre de Léonard de Vinci.

Lisa Gherardini , fille d’un marchand de soie, serait née en 1479. Un certificat de décès datant du 15 juillet 1542 a été trouvé au couvent de Sainte-Ursule dans le centre de Florence.

Les travaux commenceront donc d’ici la fin du mois. Les chercheurs utiliseront des radars afin de repérer les tombeaux cachés à l’intérieur du couvent. Les corps seront ensuite datés au carbone puis l'ADN sera extrait pour le comparer aux corps des enfants Gherardini enterrés dans une basilique de Florence. Si le corps est réellement retrouvé, il sera possible pour les scientifiques de reconstituer le visage de la défunte à partir de ses ossements mais aussi de se renseigner sur des caractéristiques spécifiques telles que les traces de maladies afin de mieux connaître la vie de Lisa Gherardini.  

Certains auteurs doutent de la véracité de Lisa Gherardini en tant que modèle. En effet, pour Silvano Vincenti (un écrivain passionné des mystères de la Joconde), l’indice sur l’identité du modèle se trouverait dans les yeux de Mona Lisa.

En décembre 2010, une étude avait montré qu’un «72», ou peut-être un «L» et un «2», étaient peints dans un pont à l'arrière-plan du portrait. Le comité de l'héritage culturel national italien s'était intéressé au regard de La Joconde après avoir trouvé un livre dans un magasin d'antiquités qui affirmait que ces yeux cachaient de petits symboles, et était persuadé que ces lettres contiennent un message du maître.

La question de ces apprentis Robert Langdon était bien sûr de savoir ce que signifient ces symboles. Pour Silvano Vincenti, les lettres pourraient être un indice pour enfin identifier le modèle de De Vinci.

«Leonardo aimait les symboles et les codes pour faire passer des messages, et il voulait que nous apprenions l'identité de son modèle en utilisant les yeux, qu'il pensait être la porte de l'âme, et un moyen de communication.»

L'historien ne pensait pas que Lisa Gherardini ait servi de modèle puisqu'il affirmait en décembre au Guardian que Leonard de Vinci a peint La Joconde à Milan:

«Sur le dos du tableau il y a les chiffres "149", avec un quatrième chiffre effacé, ce qui suggère qu'il l'a peint quand il était à Milan dans les années 1490, en utilisant comme modèle une femme de la cour de Ludovico Sforza, le duc de Milan.»

Les experts du comité ont consulté deux peintres, qui leur ont affirmé que ces marques «peintes en utilisant un petit pinceau et une loupe, ne peuvent pas être une erreur».

Mais Pascal Cotte, directeur de recherche scientifique à Lumière Technologie, affirmait au Figaro que l'hypothèse de la présence de lettres dans les yeux de la Joconde est «fantaisiste», et pourrait plutôt venir des craquelures sur le tableau, qui «avec beaucoup d'imagination pourraient faire penser à des lettres». D'autant que Silvano Vincenti n'est pas un expert scientifique mais un écrivain passionné par les mystères de la Joconde, ajoute Pascal Cotte.

Mais même si l'hypothèse est «fantaisiste», il n'est pas impossible que des lettres cachées existent:

«Il est possible qu'un traitement de l'image fasse ressortir quelque chose que l'on ne voit pas à l'œil nu. Dans l'une de mes précédentes études, j'ai pu certifier que la Joconde avait des sourcils alors qu'ils n'apparaissent pas sur le tableau.»

Photo: Mona Lisa en el Louvre por Leonardo da Vinci/ Proyecto Gutenberg

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte