France

Lorsqu'un fait divers tourne à l'incendie médiatique

Temps de lecture : 2 min

Le blog «Insécurité», hébergé par lemonde.fr souligne ce mardi 5 avril un fait divers ayant provoqué un incendie médiatique. Selon l’AFP, dimanche 3 avril, un jeune homme d’une cité de la région parisienne aurait été agressé car il sortait avec une jeune fille d’une cité voisine. Les auteurs du blog, les sociologues Marwan Mohammed et Laurent Mucchielli, soulignent l’empressement des journalistes à fournir «l’» information même dépourvue d’analyse pertinente.

La passion pour l’instantané se solde souvent par des conclusions hâtives causées par un manque de renseignements. Selon l’article, «l’explication est martelée et, dans certains commentaires, on est peut-être pas loin de présenter les jeunes de banlieues comme des animaux marquant leurs territoires et s’y appropriant tout y compris les femelles (“les filles de la cité leur appartiennent, comme le bac à sable leur appartient, comme la cage d’escalier leur appartient, comme la fille qui descend dans la cage d’escalier leur appartient”, dit un journaliste de Marianne, dans le JT de 20 heures de France 2).»

«On dira bien entendu que c’est pire qu’autrefois, que c’est de pire en pire, qu’il n’y a plus de repères, plus de valeurs, plus de morale, etcaetera. On le dit depuis tellement longtemps qu’on peut aisément comprendre que ce discours tourne en boucle et se trouve plaqué sur les faits divers à chaque fois que l’un d’eux se glisse dans “l’actualité”.»

photo : newsboy Iowa city 1940 / Arthur Rothstein: US Farm Security Administration

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters