Monde

Comment trois esclaves ont fait disparaître l'esclavage aux États-Unis

Slate.fr, mis à jour le 05.04.2011 à 17 h 31

Trois esclaves noirs américains ont-ils aidé à remettre en cause l'esclavage en mai 1861, un an et demi avant la Proclamation d'émancipation d'Abraham Lincoln? C'est la théorie que propose Adam Goodheart, historien, dans un livre paru le 5 avril 2011, 1861: The Civil War Awakening (1861: Le réveil de la Guerre civile). Ce livre a été adapté pour un article du New York Times le 1er avril 2011. Le livre, comme l'article, utilise des articles de journaux, des extraits de mémoires, des écrits de gens connus (ou moins connus), relève le Library Journal.

Les trois esclaves s'étaient échappés des rangs des Confédérés, et avaient été recueillis au Fort Monroe, en Virginie. Le fort était alors tenu par le général nordiste Benjamin Franklin Butler, qui usa de la loi pour ne pas les rendre aux sudistes. La Virginie avait en effet décidé de se séparer des États-Unis en avril 1861. Grâce à cette décision, et en considérant les trois esclaves comme «biens de contrebande» («biens de contrebande disposant de jambes pour s'échapper, et de l'intelligence nécessaire à guider sa trajectoire», pouvait-on lire dans le New York Times en 1861), Butler n'avait pas l'obligation de les rendre.

La nouvelle de cette décision avait été reprise rapidement dans les journaux, ce qui avait conduit des centaines de familles d'esclaves à rejoindre le fort. Il prit ainsi le surnom de «Fort de la Liberté», comme l'indique le site de la ville de Hampton.

Cette anecdote a indiqué un profond changement dans la manière de voir les esclaves. Le même site de la ville de Hampton relate la décision du Congrès, en août 1861, de faire de la décision du général Butler un «acte afin de confisquer des biens utilisés à des buts hostiles».

Cet acte a permis rapidement l'engagement dans les forces armées de milliers d'esclaves noirs pour l'Union, puis la parution en septembre 1862 de la première partie de la Proclamation d'émancipation. Elle déclarait l'abolition de l'esclavage «pour toute personne considérée comme esclave et résidant dans la Confédération». L'abolition totale n'a toutefois été effective qu'à la fin de la guerre de Sécession, le 9 avril 1865.

Photo: La Vieille plantation

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte