Monde

Un membre d'un groupe armé radical juif voulait assassiner Churchill en 1944

Slate.fr, mis à jour le 04.04.2011 à 17 h 42

Le MI5 a annoncé lundi 4 avril qu'un membre du groupe terroriste Stern (Bet-Zuri) aurait tenté d'assassiner Winston Churchill, le Premier ministre britannique, ainsi que d'autres personnalités politiques en 1944 «afin de sécuriser l'État juif»

En septembre 1940, Avraham Stern (appelé aussi Yaïr) crée un groupe armé radical: le LEHI (Lohamei Herout Isreal «Combattants pour la liberté d’Israël») qui se décrit comme «un mouvement politique et éducatif». Ce groupe avait pour but de mettre fin à l'impérialisme britannique en Palestine afin de créer un État d'Israël sur la totalité de la Palestine.

C'est le LEHI qui mettra en place la notion de terrorisme individuel, comme le raconte Charles Enderlin dans son livre Par le feu et par le sang. Le groupe déclarait d'ailleurs que «nous ne serons qu’un petit groupe. Peu contre beaucoup. Nous serons isolés dans notre guerre. La population nous pourchassera jusqu’à ce que nous parvenions à l’éduquer. Non, pas d’insurrection armée. C’est une idée romantique peut-être mais pas complètement irréaliste. Nous mènerons une guerre de guérilla. C’est la seule arme des faibles contre les forts, la seule manière d’aboutir à un équilibre des forces. Frappe et disparaît! Choisir le bon moment, l’endroit, l’objectif. Frapper avec force, sans avertir et disparaître».

LEHI regroupaient 400 hommes œuvrant par cellules de 3 à 4 personnes en perpétrant des attentats pour faire pression sur le Royaume-Uni afin de créer un État juif.

Bet-Zuri planifiait de tuer Winston Churchill lorsqu'il fut pendu pour avoir assassiné Lord Moyne, ministre du Royaume-Uni au Caire, en novembre 1944.

Les informations auraient été divulguées par un autre membre du groupe, arrêté en avril 1945. Ce membre avait déclaré au Major James Robertson (membre de la section Moyen-Orient du MI5 à cette époque):

«Dès qu'il (Bet-Zuri) est revenu dans les quartiers généraux du groupe Stern, il a proposé la création d'un plan d'assassinat de personnalités politiques britanniques hauts placées, comprenant Mr. Churchill en envoyant des émissaires à Londres.»

Les attentats avaient ensuite continué jusqu'à la création de l'État d'Israël en 1948. Ainsi l'hôtel King David, principal centre administratif britannique à Jérusalem, avait alors été attaqué, provoquant 91 morts dont 17 juifs.

Photo: Winston Churchill via Wikimedia Commons.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte