Economie

La France essaierait de «voler» HSBC à l'Angleterre

Slate.fr, mis à jour le 04.04.2011 à 12 h 06

Selon le quotidien britannique The Telegraph, les autorités françaises tiendraient actuellement des réunions avec les dirigeants de la banque britannique HSBC afin de les convaincre d’installer leur nouveau quartier général à Paris plutôt qu’à Londres. Un éventuel déménagement qui ferait du bruit outre-Manche alors que Douglas Flint, le président de la banque, a expliqué la semaine dernière devant des analystes et des investisseurs de la City que celle-ci s’inquiétait «beaucoup» des orientations prises par le Royaume-Uni en matière de régulation financière, avec notamment la taxe sur les bonus et des exigences accrues de fonds propres.

Le quotidien rappelle qu’il y a quelques semaines, le directeur général Stuart Gulliver avait lui dû démentir dans un communiqué un projet de déménagement du quartier général de HSBC à Hong Kong, révélé, déjà, par le Sunday Telegraph. «HSBC mène une évaluation de son implantation principale tous les trois ans. Normalement c’est une formalité, mais cette fois on nous a dit qu’un déménagement était plus que probable», expliquait alors au quotidien britannique un gros client de la banque.

Le Telegraph rappelle aussi que HSBC, fondée en 1885 à Hong Kong et qui a installé son siège à Londres en 1992, entretient de bonnes relations avec les autorités françaises. Elle possède dans l’Hexagone, depuis 2000, le Crédit commercial de France (CCF, rebaptisé HSBC France) et y a également installé ses opérations de trading sur les dettes souveraines. Par ailleurs, le nouveau directeur général de la banque de financement, d’investissement et de marchés, Samir Assaf, «a passé la plus grande partie de sa carrière à Paris et maintient des liens forts avec la France». Enfin, «la France est largement restée à l’écart de la pression exercée sur les dirigeants politiques après la crise financière pour davantage contrôler le secteur bancaire».

En mars 2010, HSBC France avait annoncé, comme l'expliquait à l'époque le site Boursier.com, la vente de ses locaux parisiens, situés avenue des Champs-Elysées et rue Vernet (8e arrondissement) à une société immobilière pour 400 millions d'euros. Elle avait immédiatement reloué les mêmes locaux en concluant un contrat de neuf ans.

Photo: le siège de HSBC à Londres. fabbio via Flickr CC License by.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte