France

Ces candidats frontistes aux idées limites dans des villes symboles

Slate.fr, mis à jour le 26.03.2011 à 15 h 41

REUTERS

REUTERS

Puisque Marine Le Pen ne semble pas vouloir connaître le pedigree des candidats qu’elle met en avant aux cantonales 2011, Facebook peut l’y aider. Alexandre Gabriac, candidat FN dans le canton de Grenoble dont le Nouvel Obs a publié vendredi une série de photos mimant le salut nazi, ne semble en effet pas être une exception : au moins deux cas de candidats aux idées nauséabondes ont laissé traîner leurs idées limites sur le réseau social.

Les dirigeants frontistes prendront probablement leurs distances avec ces candidats qui font tache avec la stratégie de dédiabolisation. A propos de Gabriac, Marine Le Pen a ainsi affirmé qu’une enquête serait menée et le secrétaire général du FN Steeve Briois déclaré que «ces gens-là n'ont pas leur place dans notre parti. Depuis plus de 20 ans, on se bat pour montrer que le FN est composé de femmes et d'hommes normaux. Ce genre de personnes casse notre travail».

Une forme d’aveu pour les leaders frontistes qui n’ont donc pas bien fait leur travail de nettoyage des candidats les plus «sulfureux». Mais si ce nettoyage de leur vitrine leur important tant, ils auraient pu regarder d’un peu plus près les pages Facebook de certains de leurs représentants dans des villes symboles.

Ainsi, Edouard de Brisoult, dont le nom à été signalé a signalé sur Twitter, est FN à Rillieux-la-Pape. Il a mis une série de photos sur la Waffen SS sur son profil Facebook. Rillieux-la Pape fut le théâtre d’une des exactions du milicien Paul Touvier, qui en juin 1944, avait ordonné l'exécution de sept juifs en représailles à l'assassinat par la Résistance du secrétaire d'Etat à l'Information de Vichy, Philippe Henriot.

Un autre cas, à Vichy (canton de Vichy Sud) cette fois, où David Salvan a obtenu 17,56% des voix et affronte ce dimanche le candidat de droite Christian Corne (34,60%).

Pas de salut nazi, pas de photo de Waffen SS pour ce militant frontiste de 29 ans, directeur d’une entreprise informatique. Sur sa page Facebook, ce geek, fan de Bill Gates et d’Erwin Rommel, certains passages sont limpides: «Je voue un intérêt affirmé aux grands dictateurs et conquérants» [de l'époque antique et napoléonienne (1)], «j'assume pleinement mes positions, croyant bien plus en un régime politique autocratique, entre des mains compétentes, quitte à courir le risque assumé et accepté d'un usage privilégié, délibéré et généralisé de la force, plutôt qu'en une démocratie décadente muselée dans ses actions par ses propres lois ou institutions ou pire, par celles d'une entité supranationale.» Les Vichyssois, toujours fâchés d'être rappelés à une histoire qui n'est pas la leur, apprécieront la profession de foi.

(1) [de l'époque antique et napoléonienne (1)] ne faisait pas partie du texte initial. Signalé par un lecteur, nous avons ajouté cette mention du texte original sur la page Facebook, pour ne pas confondre un dictateur avec un autre.

Retrouvez ceux qui feront 2012 sur Wikipol.

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte