France

Un candidat FN fait le salut nazi

Slate.fr, mis à jour le 25.03.2011 à 18 h 22

Le Nouvel Obs a publié vendredi 25 mars 2011, des photos d’Alexandre Gabriac, jeune candidat du Front national dans le canton de Grenoble, mimant le salut nazi. Marine Le Pen a réagi en affirmant qu'une enquête serait menée.

Vingt et un an à peine, élu régional dans la région Rhône-Alpes, qualifié pour le second tour des élections cantonales avec 20,30% des voix, Alexandre Gabriac fait partie de la nouvelle génération frontiste.

Les photos publiées par le site du Nouvel Obs le présentant avec le bras droit tendu et un drapeau nazi en arrière plan, entrant en contradiction directe avec la stratégie de dédiabolisation voulue par Marine Le Pen, sont venues contrarier cette rapide ascension. Contacté par le Nouvel Obs, Alexandre Gabriac a déclaré «ne pas du tout être au courant de ses photos» et a parlé de «montages effectuées par des anarchistes».

Un communiqué de Marine Le Pen a été publié sur le site du Front national: 

«S’il s’avère que cette photographie ne soit pas comme l’affirme Monsieur Gabriac, un montage, celui-ci sera immédiatement exclu du Front national.»

Alexandre Gabriac n’était pas un candidat fantôme

Qualifié pour le second tour des élections cantonales dans 399 cantons, le Front national a adopté une stratégie quantitative en présentant parfois des «candidats fantômes» puisqu’ils «se sont qualifiés pour le second tour sans même avoir fait campagne».

Mais Alexandre Gabriac n’était pas un candidat fantôme, puisqu’il avait été élu membre du comité central (le Parlement du parti) en janvier dernier. Soutien actif de Bruno Gollnisch lors des primaires internes du Front national, il a également appartenu à l'Œuvre française, un mouvement d’extrême droite radicale fondé par Pierre Sidos, comme de nombreux autres cadres pro-Gollnisch.

Selon le site Reflexes, Alexandre Gabriac s’était déjà distingué en tendant le bras droit lors d’un repas ayant suivi une manifestation pro-franquiste auquel il assistait en tant que membre de l'Œuvre française.

Un autre cas?

Sur son blog, Alexandre Gabriac ne cache d'ailleurs pas ses convictions radicales.  Au détour d’un billet d’hommage au général serbe Radislav Krstic, le jeune frontiste donne sa définition du massacre de Srebrenica:

«Comprendre: pour avoir défendu son peuple contre les islamistes alliés de l’Occident.»

Interviewé par LePost.fr, le secrétaire général du FN Steeve Briois a déclaré:

«Ces gens-là n'ont pas leur place dans notre parti. Depuis plus de 20 ans, on se bat pour montrer que le FN est composé de femmes et d'hommes normaux. Ce genre de personnes casse notre travail.»

Mais Alexandre Gabriac ne semble pas être une exception, puisqu'un autre cas a rapidement été signalé sur Twitter, celui d'Edouard de Brisoult, candidat FN à Rillieux-la-Pape, ayant publié une série de photos sur la Waffen SS sur son profil Facebook.

Photo: Alexangre Gabriac. Infonacional 2008

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte