Life

Des scientifiques réussissent à créer du sperme artificiel fertile

Slate.fr, mis à jour le 25.03.2011 à 11 h 51

Des chercheurs japonais ont réussi à créer en laboratoire du sperme fertile, un exploit jusque-là considéré comme inatteignable, rapporte le magazine Nature. C'est une découverte qui pourrait permettre de mieux comprendre les étapes moléculaires de formation du sperme, et peut-être de trouver des traitements contre l'infertilité masculine.

Les biologistes tentent de réaliser du sperme depuis près d'un siècle, sans jusqu'ici y parvenir, généralement à cause d'un échec lors de l'étape qui rend les cellules de semence prêtes à fusionner avec des ovules.

Mais les chercheurs de l'université japonaise de Yokohama City se sont rendus compte qu'en modifiant les conditions de culture des cellules, ils pouvaient dépasser cet obstacle. Ils ont remplacé le serum fétal bovin dans lequel sont généralement placées les cellules par un autre liquide, souvent utilisé pour cultiver des cellules-souches embryonnaires. Résultat, après avoir cultivé des petits morceaux de tissus des testicules de souriceaux, des spermatozoïdes, injectés dans des ovules, ont permis d'obtenir des petits vivants et fertiles à travers une fécondation in vitro.

La découverte pourrait aider la recherche sur l'infertilité masculine, explique l'un des chercheurs au journal britannique:

«Un des problèmes que je rencontre, en tant qu'urologue, c'est que nous n'avons pas de moyen efficace de traiter les patients atteints d'infertilité masculine à cause d'une production de sperme défectueuse ou insuffisante. Nous ne connaissons pas la raison de la plupart de ces problèmes.»

Il pense qu'avec cette technique, les scientifiques pourront mieux étudier le processus de production du sperme et peut-être élucider les problèmes qui causent l'infertilité.

Le sperme était aussi sain après avoir été congelé jusqu'à 25 jours, suggérant que le froid n'abimait pas les cellules, relève The Guardian, ce qui veut dire que la procédure pourrait aussi servir aux jeunes garçons cancéreux, que la radiothérapie ou la chimiothérapie pourraient rendre infertiles. Il est impossible de congeler leur sperme s'ils sont trop jeunes pour en produire, mais on pourrait récupérer un peu de leur tissu testiculaire et le congeler pour leur permettre de l'utiliser une fois adultes.

Photo: Du sperme testé en laboratoire / Bobjgalindo via Wikimedia Commons License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte