Life

♥ et LOL font leur entrée au Oxford English Dictionary

Slate.fr, mis à jour le 25.03.2011 à 10 h 34

Qui a dit que les Britanniques étaient traditionalistes? Selon le Daily Mail, le prestigieux Oxford English Dictionary accueille, pour la première fois en 127 ans d'histoire, un symbole, en l'occurrence ♥, bien connu des touristes en goguette à New York et des amateurs de chat en ligne, qui le remplacent parfois par les caractères <3.

«Les symboles deviennent de vrais mots relativement fréquemment, mais généralement avec seulement une signification terre-à-terre tirée de ce symbole — "étoile" pour *, "dièse" pour #, etc. Il est très inhabituel que cela arrive d'une manière aussi évocatrice», explique au journal Graeme Diamond, l'éditeur du dictionnaire. En août dernier, le blog Pressrun citait des extraits d'un livre sur la langue anglaise où il expliquait:

«Les gens qui nous voient en train de lire quelque chose dans le journal un jour et de le mettre dans le dictionnaire le lendemain ont tort. Nous voulons résister à l'éphémère parce que l'OED n'enlève jamais rien. Si cela a été inscrit dans le dictionnaire, cela y restera.»

Le Daily Mail nous détaille par ailleurs les autres nouvelles entrées de ce dictionnaire de 600.000 mots environ: OMG, abréviation pour «Oh My God» («Oh mon Dieu», première occurrence dans une lettre personnelle en 1917), wags (acronyme qui désigne les femmes et compagnes des joueurs de football), dotbomb (surnom d'une société internet qui a fait faillite) ou ego-surfing (le fait de chercher des occurrences de son propre nom sur internet).

Sur le Washington Post, une chroniqueuse nous apprend que LOL et FYI (for your information, «pour votre information») font également leur entrée au dictionnaire, et qualifie ces ajouts d'«embarrassants»:

«C'est comme une grand-mère qui persisterait à utiliser de l'argot, mais en pire. C'est comme une grand-mère qui porterait du maquillage à paillettes et des jeggings. C'est comme si maître Yoda vous envoyait des sextos. C'est comme si votre grand-oncle Pete allait voir Never Say Never, deux fois. Si l'OED n'était pas un dictionnaire, je m'inquièterais en le prenant pour un pédophile, vu qu'il passe tout son temps à fréquenter des gens plus jeunes de centaines d'années pour avoir l'air cool.»

Photo: Big Heart of Art. qthomasbower via Flickr CC License by.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
smileysOxfordmotsLOLlangue
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte