Monde

Le groupe Spinelli et les «conseils fantômes» des «tontons flingueurs» de l'Union

Slate.fr, mis à jour le 24.03.2011 à 16 h 26

Ils sont surnommés par le journaliste «les tontons flingueurs de l'Union»: on ne sait pas s'ils carburent au «bizarre» pendant leurs réunions mais, comme avec Bernard Blier dans le film de Georges Lautner, ils ont une cible favorite pour leurs bourre-pifs: la Haute représentante de l'UE pour la politique étrangère, Catherine Ashton. Ce sont les membres du «groupe Spinelli», un réseau de personnalités européennes fédéralistes militant pour une Europe «post-nationale», dont le site PressEurop nous narre les agissements.

Un groupe qui associe notamment Jean-Claude Juncker, Guy Verhofstadt, Jacques Delors, Joshka Fischer et Daniel Cohn-Bendit et «organise régulièrement des "Conseils européens fantômes" à la veille des "vrais" sommets des chefs d’Etat» en militant pour que «l’Union européenne s’engage de façon plus "proactive" dans de grands dossiers comme l’infrastructure, l’éducation, la recherche scientifique ou encore la transformation écologique de l’économie européenne». Sans oublier, donc, les critiques sur la politique étrangère de l'Union, les différences de votes européens au Conseil de sécurité sur l’intervention en Libye étant jugées «hautement absurdes».

L'un de ces conseils fantômes était organisé mardi, un sommet de l'Union démarrant ce jeudi 24 mars à Bruxelles. Les membres du groupe ont jugé que le pacte pour l'euro représentait «trop peu, trop tard», et ont réclamé une vision plus ambitieuse de la politique économique de l'Union, passant notamment par un plan d'investissement public et privé de 4.000 milliards d'euros sur dix ans.

En septembre dernier, le site belge RTL Info relayait l'annonce de la création du groupe Spinelli en citant Guy Verhofstadt, qui expliquait que, là où le Conseil européen est «un peu le syndicat des intérêts nationaux», le regroupement entendait être «le syndicat des intérêts européens». L'article expliquait que le groupe, dirigé par un comité de 33 personnalités, accueillait également des intellectuels, et citait parmi eux le prix Nobel d'économie Amartya Sen, le philosophe Jean-Marc Ferry et encore l'historien Elie Barnavi.

Photo: la réunion du Groupe Spinelli le mars 2011.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte