Partager cet article

Frédéric Lefebvre a-t-il plagié?

Depuis la sortie de son livre, Le Mieux est l'ami du bien aux éditions du Cherche midi, une vidéo promotionnelle montre Frédéric Lefebvre, heureux et visiblement satisfait du résultat. Malheureusement, plusieurs passages du livre sont des copié-collé de Wikipedia et d’autres sites web, comme l’a indiqué sur Twitter, Vincent Glad, journaliste à Slate.fr.

«C’est  si  amusant  de  jouer  avec  les  mots  des  auteurs,  d’essayer  de  se  faufiler  dans leur  langue», confie le secrétaire d'État, chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme, des services, des Professions libérales et de la Consommation dans le prologue de son livre. Un plaisir qu’il n’a manifestement pas su réfréner puisque son livre contient des passages entiers largement recopiés. Si Fréderic Lefebvre cite souvent ses sources au cours de son livre, à plusieurs reprises, il a omis de préciser l’auteur des textes qu’il a copié, voire réécrit.

Les cinq extraits qui ont d’ores et déjà pu être relevé proviennent de l’encyclopédie libre Wikipedia, d’une dépêche AFP, du site Ladépêche.fr, de Parisrivegaucheimmobilier.com et du site suisse Lecourrier.ch. En voici deux exemples:

Ce que Frédéric Lefebvre écrit sur Theodore Roosevelt (p. 373):


La biographie de Théodore Roosevelt fournie par Wikipedia:

« L'origine de “Teddy Bear”, qui désigne un ours en peluche, fait l'objet de plusieurs anecdotes invérifiables. La plus courante est la suivante: en 1903, Roosevelt rentra bredouille d'une chasse à l'ours de quatre jours. Croyant faire plaisir, les organisateurs enchaînèrent un ourson noir au pied d'un arbre afin de satisfaire les cartouches du président : outré par cette mise à mort, Théodore Roosevelt fait libérer l'animal. Deux émigrants russes, Rose et Morris Mictchom, immortalisent cette histoire en créant un ours en peluche qu'ils baptisèrent Teddy. Le succès fut immédiat puisque, peu de temps après, ils créent leur propre atelier The Ideal Novelty in Toy Co.
Selon une autre version, Roosevelt aurait été pris en chasse par un ours et obligé de se réfugier dans un arbre. Le lendemain une photographie aurait été publiée, montrant le président assis sur une fourche d'arbre et harcelé par l'ours, avec la mention "Teddy's bear" (l'ours de Teddy).»


Sur l'adoption pour les couples homosexuels (page 289):


L'article original de l’AFP:

«Les Sages étaient saisis d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) portant sur l'article 365 du code civil fixant les règles de l'autorité parentale sur un enfant ayant fait l'objet d'une adoption simple.

Cet article stipule que cette autorité ne peut être partagée par deux adultes que s'ils sont mariés, ce qui interdit de facto aux couples de même sexe de bénéficier de la disposition. "L'adoptant est seul investi à l'égard de l'adopté de tous les droits d'autorité parentale [...] à moins qu'il ne soit le conjoint du père ou de la mère de l'adopté", précisé l'article qui exclut donc les couples concubins ou pacsés.

L'avocat des requérants, un couple homosexuel, estimait que l'article 365 méconnaissait "le droit à une vie familiale normale" et "le principe d'égalité devant la loi". Dans sa décision, le Conseil constitutionnel considère que "cette disposition ne fait aucunement obstacle à la liberté d'un parent d'enfant mineur de vivre en concubinage ou de conclure un Pacs avec la personne de son choix", ni à ce que ce parent "associe son concubin ou partenaire à l'éducation et la vie de l'enfant" et "que la vie familiale n'implique pas un lien de filiation adoptive».

Sur son blog, Arash Derambarsh, l’éditeur au Cherche midi, expliquait les raisons qui l'avait poussé à publier ce livre:

«J'ai voulu que ce livre soit authentique et qu'il illustre le vrai Frédéric Lefebvre. A vous d'en juger maintenant.»

Photo: Frédéric Lefebvre par Philippe Wojazer/Reuters Image

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte