Monde

Comment un restaurant se prépare à la visite du couple Obama

Slate.fr, mis à jour le 18.03.2011 à 16 h 41

C'est le convive le plus célèbre que puisse nourrir un restaurateur: le président des Etats-Unis, Barack Obama. Le Washington Post s'est intéressé à la façon dont se préparent les établissements qui reçoivent le couple présidentiel à dîner, évènement qui leur offre généralement un bon coup de pub.

«Il y a peu de signes avant-coureurs», explique le quotidien américain. «Le jour J, une petite équipe des services secrets se présente (le matin, en vue du déjeuner; l'après-midi, en vue du dîner) pour avoir une petite conversation avec le gérant et l'informer si les agents auront besoin d'autres tables. Une heure avant l'arrivée de FLOTUS et/ou de POTUS [sigles pour First Lady/President of the United States, NDLR], vingt à trente agents arrivent».

Les convives arrivés, la nouvelle se répand généralement très vite par SMS, Facebook ou Twitter, attirant la foule. Puis, explique avec une pointe d'ironie le quotidien, «une fois les Obama installés, ils se comportent comme des dîneurs expérimentés. Ils se détendent, prennent un verre, commandent, mangent et demandent à voir le chef après. Ils paient avec leur carte de crédit et laissent un pourboire substantiel, mais pas démesuré».

Obama ne mange pas à crédit

L'article nous apprend également que le couple présidentiel ne dispose pas d'un goûteur, mais le chef d'un des restaurants visités raconte qu'un agent des services secrets, accessoirement ancien chef lui-même, est resté derrière lui pour superviser la préparation du repas. Autre anecdote: le même chef a offert lors du repas quelques-unes de ses spécialités aux convives, mais ceux-ci ont insisté pour qu'elles soient ajoutées à l'addition.

En mai 2009, sous le titre «La politique peut attendre, le président a un rencard», le New York Times avait lui aussi consacré un article, moins détaillé, à la façon dont se passait une sortie présidentielle à New York, lors de laquelle le président et la première dame étaient aller dîner dans un restaurant «décontracté» de Greenwich Village puis voir un spectacle à Broadway.

Obama s'était aussi fait remarquer en allant, juste avant son investiture, dîner chez Ben's Chili Bowl, à Washington. Comme l'expliquait à l'époque l'agence Reuters, ce restaurant populaire, célèbre pour son chili, ses burgers et ses frites, affichait un panneau expliquant que seuls le comédien Bill Cosby et Obama pourraient y manger gratuitement —ce qui n'avait pas empêché le presque président de payer son repas et de laisser la monnaie...

Photo: Obama lors de sa visite à Ben's Chili Bowl, en janvier 2009. wonderjunkie via Flickr CC License by.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte