Life

Pourquoi les entreprises high-tech aiment les «You» et les «I»

Temps de lecture : 2 min

Beaucoup de compagnies utilisent les termes «I» («je») ou «you» («tu») dans leurs noms de produits, et ce depuis une quinzaine d'années environ. Le magazine More Intelligent Life tente d'interpréter cette utilisation des deux termes, en remontant à leurs premières utilisations.

Apple est ainsi la compagnie qui, la première, a popularisé le «i» pour un nom de produit. L'iMac, sorti en 1998, était censé être l'ordinateur le plus facile à connecter à l'Internet, d'où le «i» devant son nom. Préféré par Apple au vieillissant «cyber» et au «e» (venant d'«e-mail», pour electronic mail), il permettait d'autres interprétations, comme celles projetées sur un écran derrière Steve Jobs lors de sa présentation: «Internet, individual, instruct, inform, inspire», pouvait-on lire.

Peu de temps avant, toujours en 1998, Infogear (partenaire de Cisco) sortit l'iPhone, un téléphone dédié à internet (l'équivalent aujourd'hui d'un iPod Touch) mais ce nouveau gadget électronique, principalement utile pour les entreprises, n'a pas eu d'impact sur les consommateurs au sens large. Ce qui n'est évidemment pas le cas de l'iPhone sorti ultérieurement par Apple, qui partage désormais le nom avec Cisco. En 1999, un autre appareil électronique, le i-Opener, fit son apparition. C'était un petit ordinateur dédié, encore une fois, à la navigation sur internet et la consultation des courriels. Il prouva que le préfixe «i» devenait consciemment un argument de vente.

L'autre préfixe est celui utilisé par YouTube, racheté par Google en 2009. Maintenant utilisé sur plusieurs sites web, le «you» marque, comme l'indique More Intelligent Life, une volonté de ne plus utiliser un préfixe considéré comme symbolique de la marque Apple: «Après quatre générations à succès de l'iPhone et la progression des ventes de l'iPad, toute personne prise à “iNommer” un gadget électronique semblerait imitatrice d'Apple.» Même la BBC a décidé d'entamer un partenariat avec d'autres chaînes, et projette de remplacer son iPlayer par YouView, comme l'indique The Inquirer.

«You» avait d'autre part été désigné «personne de l'année» en 2006 par le Time, citant le philosophe écossais Thomas Carlyle qui pensait que l'histoire était faite de la biographie de grands hommes, des personnes puissantes et connues. Internet avait prouvé le contraire, permettant la collaboration et la création de communautés comme le prouve le succès de YouTube, Myspace et Wikipedia.

Néanmoins, même si «i» et «you» semblent opposés, continue More Intelligent Life, pour les entreprises il s'agit toujours de valoriser la personne, l'utilisateur, de montrer à la fois que l'on pense à lui et qu'il sera acteur de son matériel ou logiciel. «I» et «You» travailleront ensemble, mais le «we» («nous») ou «our» («notre») n'est pourtant que peu utilisé.

Photo: iMac G3 / katz2110 via Flickr, CC-Licence-by

Slate.fr

Newsletters

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Indice 70, indice 20, indice 5... Qu'est-ce qui fait la différence?

Freud sur le bout de la langue

Freud sur le bout de la langue

Comment les concepts et réflexions du père de la psychanalyse ont imprégné une langue et y sont restés nichés.

La nouvelle tablette de Microsoft pourra-t-elle remplacer votre ordi portable?

La nouvelle tablette de Microsoft pourra-t-elle remplacer votre ordi portable?

Il y a un mois environ, délaissant le petit pour le gros, Microsoft a dévoilé sa Surface Pro 3, soit sa tablette la plus grande et la plus impressionnante de son histoire. Avec un écran de 12 pouces (!) et une fourchette de prix allant de 799€ à...

Newsletters