Culture

Les cent livres qui font consensus

Temps de lecture : 2 min

Les innombrables listes des «100 livres à lire» sont elles cohérentes les unes entre les autres? David McCandless (du blog de journalisme de données Information is Beautiful), Miriam Quick et Matt Hancock, du Guardian, se sont posé la question. Pour y répondre, les trois journalistes ont compilé une quinzaine de «top 100», de la liste des livres les plus empruntés en bibliothèque au Royaume-Uni aux gagnants du prix Pulitzer ou aux top 50 et top 100 des réseaux sociaux de lecture (LibraryThing et GoodReads) et en ont extrait une liste des 247 livres à lire.

Afin de rendre leur étude (au départ un simple tableur Google Documents) plus compréhensible et les résultats plus visuels, ils ont créé un «nuage de titres» des 100 livres les plus mentionnés. L'illustration est éloquente, et regroupe des titres variés venant de genres littéraires divers.

Parmi eux, des titres classiques tels que Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee (To Kill a Mockingbird, 1960), Orgueil et préjugés (Pride and Prejudice, 1813) de Jane Austen. De la science-fiction, avec Le Guide du routard intergalactique (H2G2 ou Hitchhiker's Guide to the Galaxy, 1979) de Douglas Adams, Fahrenheit 451 de Ray Bradbury (1953) ou Le Meilleur des mondes (Brave New World, 1931) de George Orwell d'Aldous Huxley (1984 (1949) est aussi dans la liste), de la fantasy avec Harry Potter et les Chroniques de Narnia de C.S. Lewis, mais aussi des ouvrages plus anciens comme Les Aventures d'Huckleberry Finn (The Adventures of Huckleberry Finn, 1884) de Mark Twain, ou Crime et châtiment, de Fiodor Dostoïevski (1866) .

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Illustration: zoom sur le «nuage de titres» de Information is Beautiful.

Newsletters

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Très (trop?) attendu, le film de David Cronenberg mobilise nombre des ressources qui font la réputation de cet auteur sans trouver la forme qui leur donnerait leur pleine puissance.

À Cannes, deux récits décevants sur le 13-Novembre

À Cannes, deux récits décevants sur le 13-Novembre

Présentés au Festival de Cannes, «Revoir Paris» et «Novembre» abordent les attentats de novembre 2015. Mais à force de marcher sur des œufs, les deux récits nous laissent sur notre faim.

Festival de Cannes, jour 8: «De humani corporis fabrica», à corps perçus

Festival de Cannes, jour 8: «De humani corporis fabrica», à corps perçus

Entièrement tourné à l'hôpital, le film de Lucien Castaing-Taylor et Véréna Paravel invente de nouvelles possibilités de voir ce qu'est chacun de nous, physiquement et comme être social, grâce à des approches inédites et à un sens fulgurant de la beauté.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio