Monde

Des drones américains surveillent les narcos mexicains

Temps de lecture : 2 min

La liste des pays dans lesquels les Etats-Unis mènent des opérations secrètes avec des drones vient de s’allonger. Après le Pakistan, c’est en effet au Mexique que le Pentagone envoie des drones inhabités, non pas pour liquider des islamistes mais pour surveiller le trafic de drogue dans le pays.

Les 3.000 kilomètres de frontière entre les Etats-Unis et le Mexique sont déjà sous surveillance de drones Predator B depuis septembre 2010. Mais les incursions sur le territoire mexicain étaient jusqu'ici restées secrètes. Selon le New York Times du mardi 15 mars, qui cite des responsables mexicains et américains, les Etats-Unis envoient des drones bien au-delà de la frontière mexicaine jusque dans les fiefs des narcotrafiquants pour enregistrer les activités des gangs et enquêter sur le meurtre d’un douanier américains en février dernier.

Barack Obama et le président mexicain Felipe Calderon ont passé un accord pour que les missions américaines continuent lors d’une réunion à la Maison blanche le 3 mars, mais les incursions avaient été gardées secrètes jusqu’à la révélation du New York Times parce que la constitution mexicaine interdit le travail de forces de l’ordre étrangères sur le territoire national.

Mercredi 16 mars, au lendemain des révélations du New York Times, le gouvernement mexicain a reconnu qu’il avait accepté le survol de son territoire par des drones américains.

Photo: Démonstration du fonctionnement d'un drone à Denby, août 2009. Reuters

Slate.fr

Newsletters

Des manchots empereurs ont cessé de faire des bébés dans une de leur zone préférée de l'Antarctique

Des manchots empereurs ont cessé de faire des bébés dans une de leur zone préférée de l'Antarctique

Des scientifiques s'alarment de leur disparition.

Les États-Unis ne s'opposent pas au viol comme arme de guerre par crainte «de promouvoir l’avortement»

Les États-Unis ne s'opposent pas au viol comme arme de guerre par crainte «de promouvoir l’avortement»

Des responsables de l’administration Trump ont brandi la menace d'un veto américain à une résolution de l'ONU.

Une thérapeute koweïtienne dit avoir inventé un suppositoire anti-homosexualité

Une thérapeute koweïtienne dit avoir inventé un suppositoire anti-homosexualité

Dans une émission télévisée au Koweït, une «experte» en sexualité a présenté des suppositoires censés neutraliser un «ver anal» responsable de l'homosexualité.

Newsletters