Monde

Les tremblements de terre les plus meurtriers de l'histoire

Slate.fr, mis à jour le 12.03.2011 à 16 h 31

A Sendaï, le 12 mars. KYODO Kyodo / Reuters

A Sendaï, le 12 mars. KYODO Kyodo / Reuters

Le nombre de morts à la suite du plus sévère tremblement de terre subit par le Japon, depuis qu'on mesure leur intensité, ne cesse de grandir. Le site Daily Beast a répertorié les onze tremblements de terre considérés comme les plus meurtriers de l'histoire jusqu'à aujourd'hui.

1) Tremblement de terre de Shaanxi  (1556 - Chine)

Connu aussi sous le nom du tremblement de terre de la province de Hua, il serait le plus meurtrier de l'histoire et aurait entrainé la disparition le 23 janvier 1556 d'environ 830.000 personnes. Il a détruit une zone de 800 kilomètres carrés tuant 60% de la population qui y vivait. Selon un témoignage écrit: «les montagnes et les rivières ont changé de place, les routes ont été détruites. A certains endroits, le sol a soudain monté pour former de nouvelles collines ou il s'est brutalement affaissé pour devenir des vallées». Selon des estimations modernes, l'intensité du séisme aurait été de 8.0.

2) Tremblement de terre à Tangshan (1976 - Chine)

Il a frappé le 28 juillet 1976 à 3h42 du matin détruisant la ville en quelques secondes. Le tremblement de terre d'une magnitude de 7.8 a tué 240,000 personnes. Et même si 80% des personnes coincées sous les décombres et surprises dans leur sommeil ont pu être sauvées, une réplique de de 7.1 de magnitude dans l'après-midi du 28 juillet a encore  tué beaucoup de monde.

3) Tremblement de terre du Haiyuan (1920 - Chine)

La secousse s'est produite le 16 décembre 1920 tuant plus de 73.000 personnes dans la province chinoise de Haiyuan et environ 127.000 dans les zones proches. D'une magnitude de 7.8, le tremblement a détruit plusieurs barrages proches de son épicentre.

4) Tremblement de terre d'Alep (1138 - Syrie)

Situé au nord de la Syrie actuelle, à la jonction de lignes de fractures de l'écorce terrestre, la ville d'Alep, connue aujourd'hui sous le nom arabe de Halab, a été touchée par un séisme d'une magnitude de 8.5 en 1138. Les effets se propagés jusqu'à 350 kilomètres de l'épicentre. A Harem, les croisés avaient construit une forteresse qui s'est effondrée sur eux.

5) Tsunami de l'océan indien (2004 - Asie)

Les tremblements de terre sous-marin peuvent être extrêmement dangereux parce qu'ils créent des tsunamis et des vagues telluriques. C'est ce qui s'est passé le 26 décembre 2004 quand un tsunami a frappé l'Inde, l'Indonésie, le Sri Lanka et la Thaïlande. Avec une magnitude comprise entre 9.1 et 9.3, ce tremblement de terre est le deuxième plus puissant jamais enregistré. C'est aussi l'un des plus longs. La secousse a duré entre 8 et 10 minutes. Les premières estimations faisaient état de 100.000 morts, mais le chiffre final est de plus de 230.000.

6) Tremblement de terre de Damghan (856 - Iran)

En 856, dans ce qui est aujourd'hui l'Iran, un tremblement de terre d'une magnitude de 8.0 a frappé la capitale Damghan et chaque village ou ville situés dans un rayon de 350 kilomètres. Il aurait tué environ 200.000 personnes. Situé entre deux plaques tectoniques majeures, l'Iran est fréquemment frappé par des séismes.

7) Tremblement de terre d'Ardabil (1997 - Iran)

Toujours en Iran, le 28 février 1995, une secousse de 15 secondes dans tout le nord du pays a tué près de 150.000 personnes. La zone a subi ensuite près de 350 répliques.

8) Tremblement de terre d'Hokkaido (1730 - Japon)

En 1730, une secousse d'une magnitude de 8.3 a touché la deuxième plus grande île japonaise, celle d'Hokkaido, provoquant des glissements de terrain et un tsunami qui ont tué 137.000 personnes.

9) Tremblement de terre d'Ashgabat (1948 - Turkménistan)

Une secousse d'une magnitude de 7.3 a frappé la capitale du Turkménistan, Ashgabat, en 1948 et l'a détruite en grande partie. Selon le gouvernement du Turkménistan, le nombre de mort a atteint 176.000. Le tremblement de terre a tué la mère du futur dictateur Saparmurat Niyazov qui a été élevé dans un orphelinat soviétique.

10) Grand tremblement de terre du Kanto (1923 - Japon)

Ce tremblement de terre a dévasté les villes de Tokyo et de Yokohama provoquant de gigantesques incendies et tuant 142.000 personnes. Des rumeurs selon lesquelles des Coréens étaient en train de voler et d'empoisonner les puits ont ensuite conduit à de véritables pogroms et la mort de 2.500 immigrés non japonais.

11) Tremblement de terre à Port-au-Prince (2010 - Haïti)

Le 12 janvier 2010 à 16 heures 53 heure locale, une secousse comprise entre 7.1 et 7.3 de magnitude a frappé Haïti. Son épicentre était situé à 25 kilomètres de Port-au-Prince, la capitale du pays. Au moins 230.000 personnes ont trouvé la mort.

Photo: A Sendaï, le 12 mars. KYODO Kyodo / Reuters

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte