Monde

9.500 disparus dans une ville côtière du Japon

Slate.fr, mis à jour le 12.03.2011 à 17 h 44

  • Une explosion a eu lieu à la centrale de Fukusima
  • Le bilan pourrait dépasser les 1.300 morts
  • Le tsunami a isolé le port de Sendaï et les îles de la région
  • 50.000 sauveteurs ont été déployés
  • Revivez la journée du vendredi 11 mars

» A regarder, notre portfolio des premières images


- Samedi 12 mars -

17h42 [Reuters] Tokyo Electric Power va remplir le réacteur endommagé de la centrale de Fukushima Daiichi avec de l’eau de mer pour le refroidir et réduire la pression dans l’unité, a annoncé le gouvernement japonais. Un porte-parole a déclaré :

«Le réacteur nucléaire est entouré d’un conteneur en acier, qui est lui-même entouré d’un bâtiment en béton. Le bâtiment en béton s’est effondré. Le containeur du réacteur n’a pas explosé [et] n’a pas été endommagé. […] Il n’y a donc pas eu de grande quantité de radiation qui a fuité à l’extérieur.»

17h03 [Le Monde] Le site du quotidien décrit en détail les caractéristiques du réacteur de Fukushima n°1, qui a connu de sérieux problèmes (dont une fuite radioactive et une explosion) depuis le séisme dans le nord-est du Japon. Extrait:

«Le réacteur de Fukushima est dit à eau bouillante (REB). Contrairement aux réacteurs français, à eau sous pression (REP), il n'y a pas d'échange thermique entre un circuit primaire en eau liquide et un circuit secondaire en eau vapeur, ce qui est un gage de simplicité. En cas d'accident de perte de réfrigérant (perte d'eau primaire), il est nécessaire, dans ces deux types de réacteurs à eau, d'injecter de l'eau dans la cuve pour assurer le maintien sous eau du combustible de façon à prévenir sa dégradation pouvant aller jusqu'à sa fusion.»

16h03 [YouTube] Cette vidéo, prise vendredi à l’aéroport de Sendai, montre la vague de débris engloutir le parking de l’aéroport et emporter des centaines de voitures, tandis que les voyageurs regardent, impuissants.

15h55 [Twitter] Le journaliste basée au Japon Judit Kawaguchi écrit sur son compte Twitter:

«Une ville de 17.000 habitants semble n’avoir que 3 bâtiments restants, l’hôpital, un lieu de mariage et un autre bâtiment. Le reste n’est plus là.»

15h46 [NHK] Le gouvernement préfectoral de Fukushima a étendu la zone d’évacuation autour de la centrale nucléaire Fukushima numéro 1 de 10 à 20 kilomètres de rayon, et travaille désormais pour savoir quelles villes et villages vont être concernés. L’évacuation autour de la centrale numéro 2 est toujours pour un rayon de 10 km.

L'aide internationale est en chemin

15h20 [Reuters] La communauté internationale a commencé à envoyer des équipes de sauvetage et de recherche au Japon. Elisabeth Byrs, porte-parole du Bureau pour la coordination des affaires humanitaires de l’ONU a déclaré:

«Nous sommes en train d’envoyer neuf experts qui sont les personnes les plus expérimentées que nous avons pour gérer les catastrophes. Ils aideront à évaluer les besoins et à coordonner l’aide avec les autorités japonaises.»

La veille, l’ONU avait annoncé que quatre équipes de sauvetage étrangères (Australie, Nouvelle Zélande, Corée du Sud et Etats-Unis) étaient en route vers le Japon.

15h03 [CNN] Selon l’agence de presse Kyodo, les autorités affirment que 9.500 personnes sont portées disparues à Minamisanriku, dans la préfecture de Miyagi, soit plus de la moitié de la population de cette ville côtière.

13h43 [YouTube] Ci-dessous, la vidéo la plus regardée du séisme japonais sur YouTube, avec 6,5 millions de vues. Elle a été filmée par un amateur au moment du tremblement de terre, et montre les dégâts du séisme dans une maison ordinaire. 

13h29 [ITN] Ci-dessous, une vidéo de la chaîne britannique ITN montrant le personnel et les patients d’un hôpital isolé par les tsunami appeler à l’aide du toit du bâtiment.

25 Français portés disparus

13h00 [Reuters via le Figaro] 25 Français sont portés disparus dans la région de Sendaï selon un porte-parole de l’ambassade de France au Japon interrogé sur LCI. Jules Irmann a déclaré:

«Depuis hier, nous faisons le recensement de nos ressortissants sur place. Actuellement sur les 50 ressortissants que nous comptons dans la région de Sendai, nous en avons retrouvé la moitié sains et saufs. L'autre moitié n'a pas pu être contactée (...) Les personnes sont très difficilement joignables donc cela ne veut pas dire qu'il leur est arrivé malheur - même si c'est une hypothèse qu'on ne peut pas exclure non plus bien entendu - mais nous sommes sans nouvelles de la moitié de nos ressortissants.»

Le ministère des Affaires étrangères précise qu'environ 9.000 Français vivent au Japon, mais n'évoque pas de victimes françaises. 

12h52 [CBC] Le bilan officiel 24 heures après le séisme est de 586, mais les médias locaux estiment que plus de 1.300 personnes pourraient être mortes. 215.000 personnes ont été déplacées dans des refuges d’urgence.

11h35 [Associated Press] Selon l’expert nucléaire russe Yaroslov Shtrombakh, un accident de l’ampleur de Tchernobyl à Fukushima est peu probable:

«Il ne s’agit pas d’une réaction rapide comme à Tchernobyl. Je pense que tout sera contenu à l’intérieur du bâtiment, et qu’il n’y aura pas de grosse catastrophe.»

11h18 [Reuters] Quelques minutes après une grosse explosion à la centrale nucléaire de Fukushima, le gouvernement japonais a confirmé l’existence d’une fuite radioactive, faisant craindre la fusion du cœur du réacteur. Un membre du gouvernement a déclaré:

«Nous analysons les causes et la situation et nous communiquerons quand nous aurons plus d’informations.»

Explosion à la centrale nucléaire

11h00 [YouTube] Ci-dessous, la vidéo de l'explosion à la centrale de Fukushima et diffusée par les télévisions japonaises.

10h20 [BBC] Une énorme explosion vient de se produire sur la centrale de Fukushima, où l’on craint la fusion d’un réacteur.

La pression monte à la centrale de Fukushima

10h11 [BBC] Le violent tremblement de terre a provoqué l’arrêt du système de refroidissement de plusieurs centrales nucléaires du nord du pays. Le Premier ministre japonais a déclaré l’état d’urgence nucléaire. Si aucune fuite n’a pour le moment été détectée à la centrale de Fukushima, où six réacteurs à eau bouillante sont actuellement désactivés, l’entreprise Tokyo Electric Power a fait savoir que la pression dans un des réacteurs augmente dangereusement.

Les réacteurs à eau bouillante fonctionnent un peu comme une chaudière à circulation forcée, et une panne d’électricité prolongée provoque la surchauffe du réacteur et peut même entraîner la fusion de son cœur. Le séisme du 11 mars a coupé l’électricité à la centrale de Fukushima, et plusieurs générateurs de sauvegarde n’ont pas fonctionné, empêchant le système de refroidissement automatique de fonctionner. Les autorités affirment qu’il y a d’autres systèmes de protection, mais 2.000 habitants ont été évacués autour de la centrale, et des avions japonais survolent la zone.

- Vendredi 11 mars -

Résumé de la journée de vendredi

[Associated Press, New York Times, Guardian] Un séisme d’une magnitude de 8,9 a frappé la côte nord-est du Japon vendredi 11 mars, déclenchant un tsunami qui a tué au moins 40 personnes et fait 39 disparus et dévasté la côte japonaise. L’épicentre du séisme était à environ 130 kù des côtes de la préfecture de Miyagi, «une partie à dominante rurale de Honshu, la plus grande île du Japon, mais densément peuplée», et le tremblement a eu lieu à une dizaine de kilomètres de profondeur. Entre 200 et 300 corps ont été retrouvés dans la ville de Sendaï, où 544 personnes ont été blessées.

Des vagues mesurant jusqu’à 10 mètres ont emporté les bateaux, les voitures et «dans certains cas projetant des bâtiments en feu sur des usines, des champs, des autoroutes, des ponts ou des maisons» rapporte le New York Times. Les scènes du désastre se sont déroulées devant les caméras de télévision, et l’on pouvait voir «des voitures essayer en vain d’accélérer pour échapper au mur rampant de débris».

Tokyo a été dans l’ensemble épargnée par les dégâts, mais 2 millions de personnes se sont retrouvées sans électricité dans la capitale, et tous les vols ont été annulés à l’aéroport international de Narita.

Photo: La centrale de Fukushima au Japon le 12 mars 2011, REUTERS/Kim Kyung Hoon 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte