Monde

Le courriel, source principale dans la propagation de rumeurs

Slate.fr, mis à jour le 08.03.2011 à 17 h 19

«Barack Obama est musulman...» Cette rumeur, et beaucoup d'autres, sont parmi celles qui se propagent le mieux grâce aux courriels, comme le montre une nouvelle étude menée par R. Kelly Garrett (professeur assistant en communication à l'université de l'Ohio) à paraître en avril dans le journal Human Communication Research. Juste après l'élection présidentielle de 2008, 600 Américains ont été interrogés par téléphone, afin de savoir s'ils avaient eu connaissance de dix rumeurs ayant circulé durant la campagne présidentielle.

Les courriels ont été la source la plus importante de rumeurs, les gens accordant plus de crédit à ce moyen de communication, loin devant les sites web d'information et les blogs politiques. Les gens sont aussi plus enclins à propager ces rumeurs:

«Plus ils recevaient de courriels politiques venant de familles et amis, plus ils croyaient à une rumeur. Et plus ils croyaient à cette rumeur, plus ils envoyaient de courriels à leur tour

En 2002, lors de l'avant-dernière élection présidentielle française, un courriel avait lui aussi propagé une rumeur fausse, annonçant selon un sondage officieux des Renseignements généraux que le taux de votants pour Jean-Marie Le Pen atteindrait 42% au second tour. Depuis déjà quelques années toutefois, le site web hoaxbuster.com maintient une base de données des hoaxes, ces rumeurs ou fausses information, ce qui permet une rapide vérification d'une information douteuse propagée par courriel.

Photo: Tract de Villejuif 1 / KimonBerlin via Flickr, CC-Licence-by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte