Monde

Khadija, patronne du seul sexshop du Golfe persique

Temps de lecture : 2 min

Khadija A. Mohammed porte le hijab, mais ça ne l'empêche pas de vendre des sex toys, des costumes d'infirmière et des appareils pour agrandir son pénis. A 33 ans, la jeune divorcée dirige le seul sexshop du Golfe persique, à Manama, la capitale du Bahreïn, raconte El Pais.

Bien que ce soit un des pays les plus libéraux de la région, l'ouverture de la boutique a valu à Khadija quelques plaintes du clergé et de sa famille. Des inspecteurs des douanes l'ont même mise en garde à vue 24 heures, mais ils ont dû la relâcher. Ils ne savaient pas quoi faire avec les godemichés qu'elle doit acheter à l'étranger.

C'est en se lançant dans le commerce sur Internet que Khadija a compris que les articles sexy étaient ce qui se vend le mieux –surtout dans des pays aussi pudibonds. Deux ans après le lancement de son affaire, elle reçoit une clientèle toujours plus nombreuse –hommes et femmes, en couple ou célibataires.

Son entreprise rencontre un large succès: alors qu'elle se prépare à ouvrir une deuxième boutique à Manama, Khadija étudie déjà des offres en Egypte, aux Emirats Arabes Unis et en Jordanie.

[Lire l'article de El Pais en espagnol ici]

Photo: Hijab mural on Bush St / _Faraz via Flickr CC License by

Newsletters

Le braconnage peut modifier l’ADN des animaux

Le braconnage peut modifier l’ADN des animaux

Les éléphants sans défenses sont plus nombreux là où ils sont chassés.

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Walmart a immédiatement rappelé toutes les bouteilles vendues.

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

En Colombie, 80 hippopotames vivent en liberté depuis la mort du baron de la drogue.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio