Life

Murdock, le milliardaire qui veut vivre jusqu'à 125 ans

Slate.fr, mis à jour le 07.03.2011 à 17 h 17

David Howard Murdock est un homme qui veut se croire immortel, ou presque. En plus d'être milliardaire, David Murdock s'est fixé un objectif: vivre jusqu'à 125 ans. Interviewé par le New York Times, il raconte que lorsque sa troisième femme (la seule qu'il considère vraiment ainsi) meurt d'un cancer en 1985 à 43 ans, il se jure de trouver la solution au cancer, et crée quelques années plus tard un grand centre de recherches en Caroline du Nord dédié à la recherche moléculaire dans la nourriture (il ouvrira en 2008), qu'il croit capable de résoudre la plupart des maux de la société américaine actuelle: cancers, diabètes, surpoids.

Self made man à l'américaine, il ne possède rien à son retour de la guerre, en 1945. Il commence par se faire prêter des fonds avec lesquels il rachète un petit restaurant, qu'il revend après l'avoir rénové. L'argent lui permet de partir à Phoenix en Arizona, où il achète des terrains sur lesquels il construit des maisons.

Même pas un comprimé d'aspirine?

Il investit alors les fonds qu'il en tire dans du bétail, puis rachète en 1985 la majorité des parts de la compagnie Castle & Cooke, alors au bord de la faillite; elle est aussi propriétaire de la compagnie Dole Food, qui produit des ananas et des bananes. Dole est depuis devenue la compagnie mondiale productrice de fruits et légumes la plus grande. En 2003, Murdock en acquiert les dernières parts, achevant de lier sa vie financière et sa santé.

Il fait pousser chez lui les fruits qui ne sont pas produits par Dole, et quelques-uns produits par la compagnie. Laitues, céleri, oignons, épinards, betteraves, artichauts, rhubarbe et autres sont parmi les multiples légumes et fruits qu'il ingère chaque jour, se préparant au cours de la journée plusieurs smoothies et soupes. Afin d'avoir une alimentation équilibrée, il mange aussi beaucoup de poisson, des œufs et des céréales ou flocons d'avoines sans sucre ajoutés.

Sa santé de fer (pas un mal de dos, rarement malade à 88 ans), il la doit à une discipline qu'il s'impose tous les jours: lever à 6 heures du matin, exercices physiques, jamais de beurre («Take the death off the table», dira-t-il dans un restaurant), et croyances qui vont parfois à l'encontre des méthodes scientifiques.

Il ne prend en effet jamais de médicaments, comme il le racontait à Oprah Winfrey en 2009, laquelle répondra «même pas un cachet d'aspirine par jour?». Ce paradoxe entre croyance et science est aussi présent dans sa manière de gérer son centre de recherche: ses employés ont tous un master ou un doctorat, mais il en a la direction, lui qui n'est pas allé à l'université.

Le record de longévité est pour l'instant toujours détenu officiellement par la Française Jeanne Calment, qui vécut 122 ans et demi. L'espérance de vie aux États-Unis est de 75 ans et demi, et les médecins sont plutôt pessimistes face à la volonté de Murdock: aucune étude scientifique ne prouve pour l'instant qu'un tel régime alimentaire puisse faire augmenter l'espérance de vie.

Photo: Red Raspberry Fruits / Ice Frozen Food in Winter / epSos.de via Flickr, CC-Licence-by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte