Culture

Zuckerberg crée une page Facebook pour son chien

Temps de lecture : 2 min

Souvent critiqué pour ne pas assez tenir compte du respect de la vie privée, Mark Zuckerberg va au bout de sa doctrine en dévoilant la sienne. Dernier épisode en date? La création d'une page Facebook pour le nouveau membre de sa famille: son chien, rapporte Gawker.

Sobrement prénommé «Beast», ce chien qui ressemble à s'y méprendre à un coton de Tuléar serait d'après les informations glanées sur la page Facebook de l'animal, un adorable chien de berger hongrois.

Récemment adopté par Mark Zuckerberg et sa petite amie Priscilla Chan, le chien semble vivre des jours heureux à Palo Alto. Quels sont ses centres d'intérêts, vous demandez-vous? «Faire des câlins, aimer et manger», confie l'animal sur sa fiche descriptive.

Sur les quelques photos publiées sur la page Facebook de «Beast», on découvre un Mark Zuckerberg rivalisant de signes d'affection pour cajoler le petit animal. Alors que le film The Social Network donnait une image assez sombre de Mark Zuckerberg en le présentant comme un «nerd» asocial, opportuniste et manipulateur, le créateur de Facebook trouve là une belle occasion de donner une image plus humaine de lui-même.

Photo: Capture d'écran de Mark Zuckerberg et Beast - Facebook.

Newsletters

Comateens, groupe méconnu et indispensable des années 1980

Comateens, groupe méconnu et indispensable des années 1980

À l'occasion de la réédition chez Tricatel des trois albums de cette étoile filante des années 1980, Bertrand Burgalat et Étienne Daho reviennent sur le génie créatif du groupe.

À Marseille, la culture laissée en friche

À Marseille, la culture laissée en friche

[Épisode 5] La politique culturelle de la cité phocéenne est à bout de souffle. Sophie Camard, cheffe de file La France insoumise pour les municipales de 2020, espère lui donner un nouvel élan.

À quoi servent les suites de vos albums préférés?

À quoi servent les suites de vos albums préférés?

Si leur rôle premier est mercantile, ces rééditions redéfinissent par leurs contraintes les possibilités d'expression des artistes.

Newsletters