Culture

Zuckerberg crée une page Facebook pour son chien

Temps de lecture : 2 min

Souvent critiqué pour ne pas assez tenir compte du respect de la vie privée, Mark Zuckerberg va au bout de sa doctrine en dévoilant la sienne. Dernier épisode en date? La création d'une page Facebook pour le nouveau membre de sa famille: son chien, rapporte Gawker.

Sobrement prénommé «Beast», ce chien qui ressemble à s'y méprendre à un coton de Tuléar serait d'après les informations glanées sur la page Facebook de l'animal, un adorable chien de berger hongrois.

Récemment adopté par Mark Zuckerberg et sa petite amie Priscilla Chan, le chien semble vivre des jours heureux à Palo Alto. Quels sont ses centres d'intérêts, vous demandez-vous? «Faire des câlins, aimer et manger», confie l'animal sur sa fiche descriptive.

Sur les quelques photos publiées sur la page Facebook de «Beast», on découvre un Mark Zuckerberg rivalisant de signes d'affection pour cajoler le petit animal. Alors que le film The Social Network donnait une image assez sombre de Mark Zuckerberg en le présentant comme un «nerd» asocial, opportuniste et manipulateur, le créateur de Facebook trouve là une belle occasion de donner une image plus humaine de lui-même.

Photo: Capture d'écran de Mark Zuckerberg et Beast - Facebook.

Slate.fr

Newsletters

«Endgame»: laissons mourir les Avengers

«Endgame»: laissons mourir les Avengers

Le dernier opus des studios Marvel est symptomatique d'une société qui veut effacer la mort et d'une industrie qui cherche à tuer la fin pour exploiter au maximum un fructueux filon.

«Que Sea Ley», quand l'Argentine se révolte pour accéder à l'IVG

«Que Sea Ley», quand l'Argentine se révolte pour accéder à l'IVG

Présenté à Cannes, le documentaire argentin explique en quoi interdire l'interruption volontaire de grossesse revient à piétiner la dignité des femmes. Et à les mettre en danger.

«Tanguy, le retour» est une caricature

«Tanguy, le retour» est une caricature

Ce second film, comme le premier, véhicule l'image stigmatisante d'une jeunesse irresponsable qui chercherait à profiter de façon indue des avantages que peut lui procurer la société.

Newsletters