Culture

Elvis Presley citoyen d'honneur de Budapest

Temps de lecture : 2 min

Elvis Presley est dorénavant citoyen d'honneur de la ville de Budapest. Pourquoi cette distinction? Le maire de la ville, István Tarlós, a expliqué que ce choix «n'est pas sentimental mais politique».

En effet, ce n'était pas dans ses habitudes, mais Elvis avait pris position contre le gouvernement soviétique en janvier 1957, quelques mois seulement après l' insurrection de Budapest d'octobre 1956. Le gouvernement soviétique avait alors écrasé violemment la révolte hongroise. Profitant de son apparition au Ed Sullivan Show, le King avait chanté Peace in the Valley, une chanson gospel, et lancé une levée de fonds à destination des Hongrois afin de les soutenir pour la reconstruction du pays.

István Tarlós a également annoncé mercredi 2 mars qu'un sondage sur le site Internet de la ville avait été lancé, permettant aux habitants de voter pour un lieu commémoratif. Parmi ceux-ci, quelques croisements de rue, un square ou un emplacement au pied du pont Margaret, qui surplombe la rivière Danube.

Une des rues de Budapest lui est déjà consacrée, précise The Guardian, mais une rue non goudronnée, aux abords de la ville.

Photo: Elvis no Minhocão / Milton Jung CBNSP via Flickr CC-Licence-by

Newsletters

Pourquoi le premier épisode de Buffy est toujours parfait (ou presque)

Pourquoi le premier épisode de Buffy est toujours parfait (ou presque)

Ça fait 23 ans que le pilote de Buffy contre les vampires a été diffusé à la télévision américaine. En France, on l'a découvert en 1998 sur M6 pendant la «Trilogie du samedi». Pour ce hors-série de Peak TV, retour sur un premier épisode...

«Tout simplement noir», pour rire de l'infernal chaudron identitaire

«Tout simplement noir», pour rire de l'infernal chaudron identitaire

La comédie de Jean-Pascal Zadi et John Wax convie un grand nombre de têtes d'affiche issues des dites «minorités visibles» pour interroger les impasses du communautarisme.

Les fans de films d'horreur semblaient mieux préparés à la pandémie de Covid-19

Les fans de films d'horreur semblaient mieux préparés à la pandémie de Covid-19

Maîtriser la peur n'a pas été difficile pour ces adeptes des frissons.

Newsletters