Life

La vidéo où John Galliano dit «J'aime Hitler»

Slate.fr, mis à jour le 28.02.2011 à 15 h 58

Les déboires s’accumulent pour John Galliano. Alors qu'il a été arrêté et suspendu par Dior en raison de soupçons de propos antisémites, le tabloïd britannique The Sun publie une vidéo où Galliano affirme «J'aime Hitler» tandis que Le Parisien révèle qu’une deuxième plainte pour propos antisémites a été déposée à Paris contre lui.

Sur la vidéo du Sun, le designer britannique, visiblement ivre, déclare «I love Hitler» («J’aime Hitler») à la terrasse du café parisien La Perle, avant de s’exclamer: «Des gens comme vous seraient morts. Vos mères, vos ancêtres auraient tous été putain de gazés.» La date de la vidéo n'est pas précisée.

L’homme qui a filmé la scène, un ami du couple à qui s’adressait Galliano, a confié au Sun:

«Galliano était seul et sirotait son verre quand nous nous sommes assis à la table d’à côté de lui. Il n’arrêtait pas de s’immiscer dans notre conversation, faisant des commentaires sur nous et ce que nous disions. Nous savions qui il était. Il est facilement reconnaissable.

Nous étions stupéfaits par ce que Galliano disait, mais il a ensuite commencé à faire des remarques antisémites. Ses mots étaient dégoûtants. […] C’était du pur racisme.»

C’est à la terrasse du même bar parisien que Galliano aurait agressé verbalement deux personnes jeudi 24 février, une attaque pour laquelle il a été arrêté puis suspendu par son employeur. Il est accusé d’avoir dit à une jeune femme «T'as des cuisses bas de gamme et des sourcils immondes, je ne supporte pas ta vision!», avant de la traiter de «sale pute juive» et son compagnon de «bâtard asiatique»

Le créateur de mode «a porté plainte pour insultes et diffamation», selon son avocat, Me Stéphane Zerbib. La maison de couture, où John Galliano est depuis 1996 à la tête de la création, a quant à elle annoncé vendredi la suspension de son créateur vedette:

«Dans l'attente des résultats de l'enquête, Christian Dior a suspendu John Galliano de ses fonctions. La Maison Dior affirme avec la plus grande fermeté sa politique de tolérance zéro à l'égard de tout propos ou attitude antisémite ou raciste.»

Selon Le Parisien, une troisième plainte, également pour insultes antisémites, a été déposée samedi contre le créateur pour des faits remontant au mois d'octobre, toujours dans le même café.

Photo: John Galliano en mars 2009 à Paris. REUTERS/Pascal Rossignol.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
nazismenazismodeLVMHJohn Galliano
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte