Life

Et si votre chien avait la peste...

Slate.fr, mis à jour le 26.02.2011 à 18 h 05

Médecin romain portant un masque contre la peste. Paul Fürst 1656

Médecin romain portant un masque contre la peste. Paul Fürst 1656

Vous aimez votre chien? Wired, qui a le sens de la formule et de «l’attaque», ajoute : «Vous le laissez dormir sur votre lit, n’est-ce pas ? Avouez… Une fois que vous aurez lu cet article, croyez-moi, vous y regarderez à deux fois…»

L’article de la chroniqueuse sciences du magazine américain explique en effet qu’au Etats-Unis en 2010, il y a eu deux étranges cas de peste bubonique aux Etats-Unis en 2010. Les deux seuls cas de peste dans le pays en 2010. C’est peu évidemment. Aujourd’hui, les cas de peste, environ 2.000 par an, se trouvent en Asie et en Afrique ; rien d’alarmant donc pour les Américains, même si l’OMS classe aujourd’hui la maladie dans la catégorie à surveiller.

Revenons donc à nos deux Américains, l’un de 17 ans, l’autre de 42, partageant le même foyer de l’Oregon, dans le nord-ouest des Etats-Unis. En août, écrit Wired, ces deux personnes se plaignent de forte fièvre et de céphalées. Comme Dr House ne travaille pas dans l’hôpital où ils ont été envoyés, il faut attendre près de quatre semaines avant de connaître le responsable de cette maladie.

Les premières analyses sanguines ont en effet rendu trois résultats différents. Le premier labo a trouvé qu’il s’agissait de la bactérie Acinetobacter lwoffii, le deuxième la Pseudomonas luteola, la troisième Yersinia pseudotuberculosis. Et le quatrième,  qui a finalement vu juste 25 jours après l’arrivée des malades à l’hôpital, Yersinia pestis, le bacille responsable de la peste. Entretemps, les deux personnes ont été soignées, à l’aveugle.

Quand le mot «Peste» a clignoté sur les écrans de contrôle des services de santé, on imagine rapidement la mise en état d’alerte générale: la peste est classé dans les risques de bio-terrorisme les plus élevé. La maladie est non seulement grave, souvent mortelle, mais très contagieuse et son image est associée  à la panique (la grande peste du moyen-âge, l’épidémie de Marseille, etc …).  Le CDC, qui surveille les maladies infectieuses, se rend sur place, à la recherche de l’origine de la peste et n’y trouve aucun signe que cette paisible région rurale a été la cible d’une attaque terroriste. En revanche, en analysant le sang du chien, qui était en pleine santé, les biologistes ont découvert là aussi le bacille Y. Pestis. A ce moment-là, le mystère est résolu.

Un bon chien qui court les prairies, joue à débusquer les rongeurs, réservoir naturel du bacille via les puces qui s’y trouvent, et revient, fatigué mais heureux, se coucher sur le lit familial quand le soir est venu. De là, poursuit Wired, la puce saute sur la couverture, puis de la couverture au coussin et enfin du coussin au dormeur… «Imaginez la scène, conclut Wired. Et courrez acheter un collier anti-puces».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte