Culture

Les auteurs d'extrême droite se vendent bien

Slate.fr, mis à jour le 24.02.2011 à 18 h 28

Du dernier livre d'Alain Soral Comprendre l'Empire à la réédition du sulfureux Camp des Saints de Jean Raspail, les «auteurs d'extrême droite connaissent un relatif succès en librairie» comme l'expliquent sur leur blog, Abel Mestre et Caroline Monnot, journalistes au Monde.fr.

Selon le baromètre Top Ipsos, ces deux ouvrages se sont bien écoulés. Sur la semaine du 7 au 14 février, le dernier livre d'Alain Soral se classe au 22e rang des ventes non-fiction sur 500 (avec 1.607 exemplaires vendus) tandis que le livre de Jean Raspail truste également la 22e place des ventes sur 500 mais dans la catégorie fiction cette fois-ci (avec 1.449 exemplaires écoulés).

87 motifs éventuels de poursuites judiciaires

Dans son romain publié en 1973, Jean Raspail imaginait l'immigration massive d'un «million de déshérités du Tiers-Monde» vers la France. A l'époque, le Camp des Saints n'avait pas créé de polémiques comme l'explique Le Point. Aujourd'hui le synopsis du livre qu'on peut lire sur le site officiel de l'écrivain lève toute ambiguïté sur son orientation idéologique:

«Il s’agit de rien moins que de la fin du monde blanc, sous l’invasion des millions et des millions d’hommes affamés, qui constituent les trois quart de l’humanité. Jean Raspail n’est pas homme à se dérober. Il prend parti, non point contre ces foules de la misère qui, un beau jour, ne peuvent résister à la tentation du “paradis”, mais contre ceux qui, dans nos sociétés, publiquement ou en secret, consciemment ou inconsciemment, travaillent à la décomposition, au désarmement moral et spirituel de la civilisation.»

Dans un long entretien accordé au Figaro, Jean Raspail explique que son livre pourrait faire l'objet de «87 motifs d'éventuelles poursuites judiciaires».

Explosion des thèmes de l'extrême droite

Abel Mestre et Caroline Monnot affirment que ces succès en librairie «sont sans doute révélateurs d’un “climat”» au sein de notre société.

Interviewé en octobre 2010 sur la montée de l'extrême droite en Europe, le sociologue Erwan Lecoeur affirmait qu'on assistait aujourd'hui à une «explosion des thèmes portés par les partis néo-populistes (anti-islam, hostile au multiculturalisme) en Europe (...) se nourrissant du sentiment largement répandu dans les pays riches européens d'être les grands perdants de la crise mondiale».

Voir la séquence vidéo:

Photo: Alain Soral - Gonzalo Fuentes - REUTERS

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte