Monde

Hécatombe de bébés dauphins dans le Golfe du Mexique

Slate.fr, mis à jour le 23.02.2011 à 18 h 39

Vingt bébés dauphins ont échoué sur les côtes du Golfe du Mexique cette année. Les scientifiques s’interrogent sur un éventuel lien entre ces découvertes et la marée noire de BP de l’année dernière. Depuis le 20 janvier dernier, 20 dauphins nouveau-nés ou mort-nés ont été trouvés sur les îles et les plages des Etats du Mississipi et de l’Alabama, soit dix fois plus que le nombre de cadavres similaires qui apparaissent habituellement à cette période de l’année dans le Golfe, selon Reuters.

Il s’agit de la première saison d’accouchement des dauphins depuis la catastrophe pétrolière. Les dauphins s’accouplent au printemps et accouchent 11 ou 12 mois plus tard. On ne retrouve d’habitude pas plus d’un ou deux bébés dauphins par mois entre janvier et février dans cette zone, avant que la saison des accouchements ne batte son plein en mars.

Les échouages de dauphins sur les plages n’est pas un phénomène rare en soi, et le phénomène est observé chaque année en France, notamment dans le bassin d’Arcachon. Mais son ampleur et le fait qu’il s’agisse de nouveau-nés intrigue les scientifiques américains.

L’Institut d’étude des mammifères marins de Gulfport, dans le Mississipi, opère des autopsies sur les corps et rapporte ses conclusions au gouvernement fédéral américain, rapporte le Mississipi Clarion-Ledger. Moby Solangi, le directeur de l’institut, reste perplexe face à ce phénomène inédit:

«Pour une raison ou une autre, les dauphins ont fait des fausses couches ou les bébés sont morts avant d’être nés. Nous ne devrions pas en tirer des conclusions hâtives, mais il ne s’agit pas de coïncidence.» 

Solangi, qui travaille sur le Golfe du Mexique depuis 30 ans, affirme n’avoir jamais observé autant de cadavres dans les deux Etats. Il souligne que le nombre de morts de dauphins adultes a également augmenté l’année de la marée noire, atteignant 89 alors que la moyenne annuelle est d’environ 30. Le directeur du département des ressources marines du Mississipi a quant à lui estimé lundi 21 février:

«Il y a quelque chose qui ne va pas. Cela pourrait avoir un rapport avec le pétrole. Qui sait? Certaines de ces mères ont sans doute été exposées au pétrole. Mais nous ne savons pas si cela a pu les empêcher de porter leurs petits.»

Photo: La plateforme de forage Development drill 3 de Transocean sous laquelle des millions de litres de pétrole se répandent dans le Golfe du Mexique / Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte