Monde

Tout sur le mariage de William et Kate

Temps de lecture : 2 min

The Daily Beast s'est plongé dans les détails du mariage du Prince William et de Catherine Middleton. La cérémonie aura lieu le 29 avril 2011 et demande une organisation particulièrement sévère.

Les invitations envoyées couvrent plusieurs étapes du protocole mais dans la liste éclectique de 1.900 personne concernées, manqueraient à l'appel beaucoup de chefs d'Etat. Contrairement au couple Obama, Victoria et David Beckham ont bien été conviés. Il est néanmoins difficile de savoir quels ont été les critères retenus pour assister à l'événement.

À part la famille et les amis, qui représenteraient plus de la moitié de la liste des invités, quelques têtes couronnées qui ont reçu un sésame. Parmi les 40 monarques étrangers, on trouve ainsi le price d'Abu Dhabi, le sultan de Brunei, l'empereur du Japon et les rois de Malaisie, du Tonga et de Thaïlande.

Certains font encore l'actualité comme les rois de Jordanie ou du Barheïn et ne sont pas certains de conserver leur rang d'ici avril prochain. Des représentants des associations caritatives seront aussi présents comme des soldat blessés en Afghanistan et qui ont servi avec le Prince William.

La journaliste Barbie Latza Nadeau s'intéresse au processus. Après une cérémonie à l'Abbaye de Westminster en présence du ghota et de la Reine, les invités retourneront à Buckingham Palace:

«Pour un petit-déjeuner avec du Champagne, des hors d'oeuvres, saumon fumé, pâté et petits rouleaux de saucisse.»

Le business du mariage est quant à lui déjà fleurissant avec les traditionnels services de vaisselle imprimés avec le portrait des futurs époux.


Photo: Westminster Abbey / edwin.11 via Flickr CC License by

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters