Monde

Sarah Palin utilise un second compte Facebook pour s'autocongratuler

Slate.fr, mis à jour le 23.02.2011 à 13 h 38

Sarah Palin se serait créé un second compte Facebook pour commenter et «liker» ses statuts ainsi que ceux de ses proches selon Wonkette. C'est en parcourant le manuscrit rédigé par l'un des anciens amis de l'égérie du Tea Party que le site satirique américain aurait fait cette découverte.

Depuis le 18 février dernier, ce manuscrit co-écrit par l'un des anciens amis de Sarah Palin a largement fuité dans les médias américains, au grand désarroi de ses auteurs. Ce livre de 500 pages, savant «mélange d'analyses, de potins et d'allégations» selon le Anchorage Daily News, révèle notamment que «Sarah Palin a violé la loi électorale en coordination avec l'association républicaine des gouverneurs lors de sa campagne pour un poste de gouverneur en 2006».

Mais bien qu'il se soit déjà très largement propagé sur la toile, ce livre ne semble pas prêt à être publié puisque les co-auteurs auraient divulgué «tout un tas d'adresses emails de Sarah Palin dont son adresse Gmail personnelle», relate Wonkette. Le site satirique en a profité pour effectuer une recherche sur Facebook et a découvert que Sarah Palin tenait vraisemblablement un second compte Facebook au nom de «Sarah Lou» (Louise étant son second prénom).

"You are a winner"

Un compte au très faible niveau de confidentialité, ce qui permet d'explorer ses amis et ses préférences. Si «Sarah Lou» n'a que douze amis, elle se révèle être fan de «Bristol Palin, Mark Ballas (partenaire de danse de Sarah Palin dans Dancing with the Stars) et de Sarah Palin elle-même». Wonkette a passé en revue les différents messages postés par ce compte Facebook. On découvre ainsi les messages dithyrambiques postés sur le mur de sa fille Bristol Palin: du «Awesome» («impressionnant») au «You are a winner» («Tu es une gagnante») en passant par le «Amen» qu'elle s'auto-délivre, ce compte alternatif crée pas mal de remous outre-Atlantique.

«Certains psychologues auraient estimé que cela relevait de troubles de la personnalité mais, pour Sarah Palin, tout ceci fait partie d'une campagne politique», déclare ainsi The Faster Time. Le fait que «Sarah Lou» ne lise pas les journaux libéraux mais apprécie les vidéos de la Fox constitue une preuve que Sarah Palin ne souffre pas de schizophrénie, comme l'explique Wonkette.

Photo: Sarah Palin/REUTERS.

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte