Culture

Charlie Chaplin était-il un gitan?

Temps de lecture : 2 min

Londres s'est toujours vantée d'avoir donné naissance à deux grands du cinéma: Alfred Hitchcock et Charlie Chaplin. Aujourd'hui, elle risque de perdre l'idole du cinéma muet, celui-même qui a une statue à Leicester Square, lit-on sur le Telegraph.

Matthew Sweet, érudit et historien du cinéma, s'est rendu dans la maison de famille de Charlie Chaplin à Montreux, en Suisse, et a inspecté des archives du comédien conservées dans une cave: des lettres, des coupures de presse, ainsi que des enregistrements de l'acteur en train de jouer du piano.

Mais parmi toutes ces archives, un document a attiré l'attention de l'historien, qui raconte sa découverte sur The Guardian: une lettre qu'un homme nommé Jack Hill a envoyé à Charlie Chaplin.

«Le plus surprenant de tous est un document qui suggère que nous pourrions avoir à réviser nos hypothèses les plus fondamentales sur l'homme derrière la moustache, écrit Matthew Sweet. Après la mort de la veuve Chaplin, Oona, en 1991, leur fille Victoria hérita le bureau de son père. Un tiroir s'obstinait à ne pas vouloir s'ouvrir. Quand finalement le forgeron y parvint, on trouva une lettre manuscrite. Une note amicale d'un octagénaire nommé Jack Hill, qui écrivait de Tamwordh en 1970 et qui informait Chaplin qu'il n'était pas l'un des fils les plus célèbres du sud de Londres, mais qu'il était "dans une caravane [qui] appartient à la Gypsy Queen, qui était ma tante. Vous êtes né à Black Patch, à Smethwick, près de Birmingham"

Chaplin venu au monde dans une caravane de gitans anglais? D'après l'historien, l'hyptothèse n'est pas à exclure.

«Le certificat de naissance de Chaplin n'a jamais été trouvé. Sa mère, Hannah, descendait d'une famille itinérante. Dans les années 1880, le Black Patch était une florissante communauté Rom dans les banlieues de Birmingham. Il ne faut donc vraiment pas exclure que Chaplin était un “gypsy” du West Midlands

En tout cas, l'idée de réécrire l'histoire de la famille Chaplin n'inquiète pas Michael, son fils aîné, ni la personne qui a attiré l'attention de l'historien sur la fameuse lettre, qui lui a d'ailleurs dit:

«Ça devait être important pour lui, sinon pourquoi l'aurait-il gardée?»

Photo: A colored-pencil caricature of film comedian Charlie Chaplin, drawn by Greg Williams, wikimedia.

Slate.fr

Newsletters

«Un tramway à Jérusalem» en route vers l'utopie nécessaire

«Un tramway à Jérusalem» en route vers l'utopie nécessaire

Amos Gitaï assemble des situations à bord du transport en commun pour composer avec humour et émotion l'esquisse d'une appartenance collective à un monde que tout divise.

Les deux tendances déplorables de la critique aujourd'hui

Les deux tendances déplorables de la critique aujourd'hui

Pourquoi vouloir tout comparer et classer, comme si les critères de jugement étaient systématiquement identiques d'une œuvre à l'autre?

«L’Adieu à la nuit» chevauche au bord du gouffre

«L’Adieu à la nuit» chevauche au bord du gouffre

Grâce aux ressources de la fiction, le nouveau film d'André Téchiné fait du combat d'une femme pour empêcher son petit-fils de partir en Syrie une vertigineuse aventure intérieure.

Newsletters