Monde

Bernard Madoff se confie

Temps de lecture : 2 min

Bernard Madoff vient de déclarer que certaines banques avaient été complices de la fraude sans intervenir. Dans une interview accordée au New York Times, la première depuis son arrestation en décembre 2008, le banquier condamné à 150 ans de prison rappelle que les institutions se sont comportées de manière suspecte.

«Ils savaient que quelque chose ne tournait pas rond mais ils ont décidé d'adopter une attitude “si vous faites un truc mauvais, nous ne voulons pas le savoir”.»

Bernard Madoff a dit qu'il n'aurait jamais pu imaginer que sa chaîne de Ponzi allait prendre de telles proportions et notamment détruire sa famille —son fils, Mark s'est suicidé le 11 décembre 2010.

Il est «ostensiblement plus maigre dans son uniforme de prison kaki» et maintient qu'à aucun moment, sa famille n'était au courant de ses agissements. Il confie en parallèle que des banques —sans spécifier de noms— et des fonds d'investissement (hedges funds) étaient «complices». Une chose qu'il avait d'abord refusée de confirmer en déclarant haut et fort qu'il avait été la seule personne concernée.

Madoff décrit ensuite sa cellule et sa relation limitée avec l'extérieur. Il présente des excuses à ses victimes en déclarant:

«J'aurais aimé que ces personnes ne perdent pas leur argent, mais c'était un risque qu'elles étaient conscientes de prendre au moment d'investir dans le marché.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Photo : Bernard Madoff's mugshot / U.S. Department of Justice via Wikimedia

Newsletters

Derrière les paillettes de l'Eurovision, l'autre guerre entre l'Ukraine et la Russie

Derrière les paillettes de l'Eurovision, l'autre guerre entre l'Ukraine et la Russie

La large victoire des candidats ukrainiens de Kalush Orchestra à l'Eurovision 2022 marque une étape importante dans l'affrontement que se livrent les deux pays en matière d'influence depuis 2004.

Au Texas, la course contre la montre des cliniques pratiquant l'IVG

Au Texas, la course contre la montre des cliniques pratiquant l'IVG

Dans cet État américain, la loi sur l'avortement est censée pousser les femmes à bien mûrir leur décision avant une interruption volontaire de grossesse. Mais c'est tout le contraire qui se produit.

À Las Vegas, un club de strip-tease auditionne des danseuses ukrainiennes

À Las Vegas, un club de strip-tease auditionne des danseuses ukrainiennes

Avec son offre d'emploi placardée sur un panneau d'affichage géant, l'établissement Little Darlings a provoqué l'indignation de certains internautes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio