France

Harlequin, peut-être ringard, mais numérique

Temps de lecture : 2 min

Quatre. C'est le nombre de livres Harlequin vendus chaque seconde dans le monde. Avec 125 millions de livres écoulés en 2010, cette maison d'édition spécialisée dans les romans d'amour ne connaît pas la crise et «malgré son image ringarde, elle réalise un carton sur le secteur numérique», rapportent Enguérand Renault et Hélène Petit, journalistes au Figaro.

«En France, nous avons vendu plus de 70.000 livres électroniques en 2010, ce qui reste encore marginal par rapport aux 9 millions de livres papier vendus. Mais le numérique est une activité en croissance exponentielle et actuellement, nous vendons entre 10 et 15.000 ebooks par mois. Aux Etats-Unis, le numérique représente déjà plus de 10% du chiffre d'affaires», explique Stéphane Aznar, directeur général des éditions Harlequin France, invité du Buzz Média Orange-Le Figaro.

En 2010, un rapport législatif du Sénat portant sur le marché du numérique en France, indiquait que pour l'année 2009 les livres électroniques représentaient un chiffre d'affaires de 68 millions d'euros, l'équivalent de 25 millions d'exemplaires écoulés. Soit «5% du nombre d'exemplaires vendus au format papier (1,7 % si l'on ne considère que les ouvrages vendus par téléchargement)», précise le texte.

Afin de réussir son virage numérique, Harlequin a lancé une collection intitulée Darkiss, dédiée à un public plus jeune. La stratégie qui accompagne son lancement est résolument tournée vers Internet et les réseaux sociaux. Sur la page Facebook de la collection, Stéphane Aznar promet ainsi des «contenus exclusifs» pour «générer l'attente (..) et beaucoup de ventes». Pour l'instant, la page Facebook en question ne compte que 348 abonnés, preuve s'il en était encore besoin qu'Harlequin n'a pas encore achevé sa grande mue vers le numérique...

Photo : Capture d'écran du livre Enceinte d'un play-boy sur le site d'Harlequin.

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters