France

Alerte enlèvement pour Xavier Bertrand

Slate.fr, mis à jour le 14.02.2011 à 12 h 46

«L’absence du Ministre de l'Emploi ne semble choquer personne», s'inquiète Génération Précaire dans son dernier communiqué publié dimanche 13 février. Calquant son message sur le dispositif d'alerte enlèvement, l'association qui lutte contre la précarité dans le monde du travail a lancé, non sans humour, un «avis de recherche concernant le Ministre du Travail».

Alors que Nicolas Sarkozy a déclaré vouloir faire de l'emploi des jeunes l'une de ses «réformes phares de l'année 2011», Xavier Bertrand a entrepris un premier tour de négociations entre patronat et syndicat au début du mois de février. Inquiet de ne plus être écouté par le ministre du Travail, Génération Précaire rappelle les données du problème :

  • un jeune sur quatre au chômage et un sur cinq vivant en dessous du seuil de pauvreté
  • doublement des loyers en zones tendues mais pas doublement des salaires
  • 1.5 million de stagiaires en 2009, après: 800.000 en 2006 et 1,2 million en 2008

Les jeunes, première variable d'ajustement de la crise?

Considérant que «les jeunes demeurent la première variable d'ajustement de la crise», l'association estime que «les emplois détruits en temps de crise ont été remplacés par des stagiaires, en toute illégalité et sans complexe». Pour pallier à ce problème, Xavier Bertrand s'est engagé à porter à 800.000 (contre 550.000 actuellement) le nombre de jeunes en formation à horizon 2015.  Si Génération Précaire reconnaît que «l'apprentissage représente bien une solution», l'association craint que «le gouvernement ne réfléchisse à aligner [le statut] de l’apprenti sur celui du stagiaire».

Dans son dernier rapport remis le jeudi 10 février, le conseil d'orientation pour l'emploi (COE) a confirmé la «spécifité de la situation des jeunes sur le marché du travail», estimant qu'ils demeurent «surreprésentés dans les contrats précaires, qui sont d'ailleurs de plus en plus nombreux». Pour y remédier, le COE préconise des «mesures conjoncturelles» d'urgence comme le «développement de contrats aidés» ainsi qu'une meilleure politique d'accompagnement des jeunes vers le marché du travail.

Alors que l'Allemagne est citée comme un modèle à suivre, Le Point, s'appuyant sur les conclusions du rapport, estime que «ce succès ne sera pas aisément reproductible, le système scolaire allemand prévoyant un fléchage précoce, dès le collège, vers les filières d'apprentissage». En effet,  en France, beaucoup de métiers accessibles en apprentissage ne le sont que par cette filière. Le Point en déduit qu'il n'est pas certain que «l'ambition de Xavier Bertrand d'augmenter le nombre de contrats en alternance soit suffisante» pour atteindre les objectifs qu'il s'est lui-même fixé.

Photo: Xavier Bertrand /Medef via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte