Culture

Sergio Leone, cinéaste le plus cité dans les titres d'articles scientifiques

Temps de lecture : 2 min

Les scientifiques sont aussi des cinéphiles, et ils aiment apparemment particulièrement Sergio Leone. Le journaliste suisse Reto Schneider a en effet dressé sur son site Weird Experiments une liste (reprise —en accès payant— la semaine dernière par le New Scientist) des films dont les titres ont été le plus souvent détournés dans des publications universitaires. Il a abouti à un top 10 de longs-métrages renvoyant au moins une centaine de détournements sur Google Scholar, le moteur de recherche spécialisé de Google:

  1. Le Bon, la brute et le truand (The Good, the Bad and the Ugly, Sergio Leone)
  2. Sexe, mensonges et vidéo (Sex, Lies and Videotape, Steven Soderbergh)
  3. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe... sans jamais oser le demander (Everything You Always Wanted to Know About Sex [But Were Afraid to Ask], Woody Allen)
  4. Certains l’aiment chaud (Some Like it Hot, Billy Wilder)
  5. Danse avec les loups (Dance With Wolves, Kevin Costner)
  6. L’Homme qui rétrécit (The Incredible Shrinking Man, Jack Arnold)
  7. Le Silence des agneaux (The Silence of the Lambs, Jonathan Demme)
  8. L’Insoutenable légèreté de l’être (The Unbearable Lightness of Being, Philip Kaufman)
  9. Vol au-dessus d’un nid de coucous (One Flew Over the Cuckoo's Nest, Milos Forman)
  10. Il était une fois dans l’Ouest (Once Upon a Time in the West, Sergio Leone)

Pour le plaisir, quelques titres d’articles détournés: «The Good, the Bad and the Outsourced» («Le Bon, la brute et le sous-traité»), «Some like it haute: leadership lessons from France’s great chefs» («Certains l’aiment haute: des leçons de commandement des grands chefs cuisiniers français»), «The Silence of the Lambdas» («Le Silence des lambdas»), «The Unbearable Lightness of Being... a Cirrhotic» («L’Insoutenable légèreté du cirrhotique»)...

Reto Schneider ne précise en revanche pas si ces titres particulièrement évocateurs aident les études en question à être davantage citées ou reprises. Sur le même thème, une étude du Croatian Medical Journal affirmait en mars 2010 que «les titres d’article longs semblent être associés à de plus hauts taux de citations». On conseillera donc aux scientifiques cinéphiles de faire référence au titre du Woody Allen ou de se plonger dans cette liste des titres de films les plus longs de l’histoire, établie par le site Listology.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Photo: Eli Wallach et Clint Eastwood dans Le Bon, la brute et le truand de Sergio Leone (MGM).

Newsletters

Jessie Buckley, l'actrice la plus fascinante du moment

Jessie Buckley, l'actrice la plus fascinante du moment

À l'affiche du film surnaturel «Men», l'Irlandaise prouve une nouvelle fois toute l'étendue de son talent.

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Très (trop?) attendu, le film de David Cronenberg mobilise nombre des ressources qui font la réputation de cet auteur sans trouver la forme qui leur donnerait leur pleine puissance.

À Cannes, deux récits décevants sur le 13-Novembre

À Cannes, deux récits décevants sur le 13-Novembre

Présentés au Festival de Cannes, «Revoir Paris» et «Novembre» abordent les attentats de novembre 2015. Mais à force de marcher sur des œufs, les deux récits nous laissent sur notre faim.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio