Culture

Sergio Leone, cinéaste le plus cité dans les titres d'articles scientifiques

Temps de lecture : 2 min

Les scientifiques sont aussi des cinéphiles, et ils aiment apparemment particulièrement Sergio Leone. Le journaliste suisse Reto Schneider a en effet dressé sur son site Weird Experiments une liste (reprise —en accès payant— la semaine dernière par le New Scientist) des films dont les titres ont été le plus souvent détournés dans des publications universitaires. Il a abouti à un top 10 de longs-métrages renvoyant au moins une centaine de détournements sur Google Scholar, le moteur de recherche spécialisé de Google:

  1. Le Bon, la brute et le truand (The Good, the Bad and the Ugly, Sergio Leone)
  2. Sexe, mensonges et vidéo (Sex, Lies and Videotape, Steven Soderbergh)
  3. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe... sans jamais oser le demander (Everything You Always Wanted to Know About Sex [But Were Afraid to Ask], Woody Allen)
  4. Certains l’aiment chaud (Some Like it Hot, Billy Wilder)
  5. Danse avec les loups (Dance With Wolves, Kevin Costner)
  6. L’Homme qui rétrécit (The Incredible Shrinking Man, Jack Arnold)
  7. Le Silence des agneaux (The Silence of the Lambs, Jonathan Demme)
  8. L’Insoutenable légèreté de l’être (The Unbearable Lightness of Being, Philip Kaufman)
  9. Vol au-dessus d’un nid de coucous (One Flew Over the Cuckoo's Nest, Milos Forman)
  10. Il était une fois dans l’Ouest (Once Upon a Time in the West, Sergio Leone)

Pour le plaisir, quelques titres d’articles détournés: «The Good, the Bad and the Outsourced» («Le Bon, la brute et le sous-traité»), «Some like it haute: leadership lessons from France’s great chefs» («Certains l’aiment haute: des leçons de commandement des grands chefs cuisiniers français»), «The Silence of the Lambdas» («Le Silence des lambdas»), «The Unbearable Lightness of Being... a Cirrhotic» («L’Insoutenable légèreté du cirrhotique»)...

Reto Schneider ne précise en revanche pas si ces titres particulièrement évocateurs aident les études en question à être davantage citées ou reprises. Sur le même thème, une étude du Croatian Medical Journal affirmait en mars 2010 que «les titres d’article longs semblent être associés à de plus hauts taux de citations». On conseillera donc aux scientifiques cinéphiles de faire référence au titre du Woody Allen ou de se plonger dans cette liste des titres de films les plus longs de l’histoire, établie par le site Listology.

Photo: Eli Wallach et Clint Eastwood dans Le Bon, la brute et le truand de Sergio Leone (MGM).

Newsletters

Pourquoi le premier épisode de Buffy est toujours parfait (ou presque)

Pourquoi le premier épisode de Buffy est toujours parfait (ou presque)

Ça fait 23 ans que le pilote de Buffy contre les vampires a été diffusé à la télévision américaine. En France, on l'a découvert en 1998 sur M6 pendant la «Trilogie du samedi». Pour ce hors-série de Peak TV, retour sur un premier épisode...

«Tout simplement noir», pour rire de l'infernal chaudron identitaire

«Tout simplement noir», pour rire de l'infernal chaudron identitaire

La comédie de Jean-Pascal Zadi et John Wax convie un grand nombre de têtes d'affiche issues des dites «minorités visibles» pour interroger les impasses du communautarisme.

Les fans de films d'horreur semblaient mieux préparés à la pandémie de Covid-19

Les fans de films d'horreur semblaient mieux préparés à la pandémie de Covid-19

Maîtriser la peur n'a pas été difficile pour ces adeptes des frissons.

Newsletters